Le frelon asiatique attaque le Luxembourg
icon recherche
Santé

Le frelon asiatique attaque le Luxembourg

En septembre 2020, cette espèce a été détectée pour la première fois au Luxembourg, d’abord dans la localité de Junglinster et ensuite à Ingeldorf et à Esch-sur-Alzette.  

Publié par Chrystelle Thévenot le 29/09/2020 | 1.495 vues

Le frelon à pattes jaunes appelé « frelon asiatique », et plus connu sous le nom de Vespa velutina est un insecte de petite taille.

L’administration de la nature et des forêts au Luxembourg met en garde les résidents. Plusieurs spécimens ont été identifiés au mois de septembre. Les autorités appellent à la plus grande vigilance. es.

Originaire d’Asie continentale (Inde et Chine), il s’est bien adapté au climat Français tout en colonisant d’autres aires géographiques dans toute l’Europe.

Le frelon asiatique à pattes jaunes a en général un corps plus sombre et comme son nom l’indique des pattes jaunes.

Par ailleurs, le frelon asiatique à pattes jaunes n’est généralement pas agressif et le risque de piqûre reste négligeable, tant qu’on ne s’approche pas de son nid à moins de 5 mètres.

La destruction des nids peut contribuer à la réduction des dommages induits par ce frelon.  Ce type d’intervention doit être effectué par des agents spécialisés.

Les impacts du frelon asiatique sur la biodiversité

  • Une nouvelle menace pour les abeilles

Les frelons asiatiques sont une menace sérieuse pour l’activité apicole. Vespa velutina est un prédateur connu des abeilles en Asie.

  • Une menace potentielle pour la biodiversité locale

Le régime alimentaire de Vespa velutina ne se limite pas aux abeilles. Pendant les périodes de haute activité, le frelon attaque intensément divers insectes et araignées, ce qui indique que de nouvelles espèces de proies peuvent être menacées par ce nouveau prédateur.

(Photo : Jean Haxaire/AFP)

Qui contacter au Luxembourg ?

Il est important de communiquer chaque observation du frelon asiatique à pattes jaunes à l’administration de la nature et des forêts ou au Musée national d’histoire naturelle par courriel à l’adresse [email protected], en indiquant l’adresse ou les coordonnées géographiques du lieu d’observation et en joignant une photo pour permettre sa validation.

Vous trouverez plus de détails sur le site internet :  www.emwelt.lu

Lire Est-il possible de laver son masque chirurgical ?

Ailleurs sur le web