Nord de la Meurthe-et-Moselle : port du masque obligatoire à partir du 2 mars
icon recherche
Santé

Nord de la Meurthe-et-Moselle : port du masque obligatoire à partir du 2 mars

Le port du masque sera obligatoire ce mardi 2 mars dans toutes les communes situées au nord du département de la Meurthe-et-Moselle. Quels sont les secteurs concernés ? 

Publié par Chrystelle Thevenot le 02/03/2021 | Mis à jour le 03/03/2021 | 7.234 vues

Arnaud Cochet, préfet de Meurthe-et-Moselle

Une partie de la Meurthe-et-Moselle va connaître de nouvelles restrictions à partir d’aujourd’hui. La plus importante étant le port du masque qui est devenu obligatoire dans le nord du 54.

En effet, le préfet Arnaud Cochet a rappelé que dans certaines communes, le taux d’incidence était supérieur à 230. De plus « on voit que sur les lieux où est possible la vente à emporter, on a parfois des regroupements de personnes qui profitent d’une terrasse ensoleillée, car les gens boivent sans masque et ça peut devenir des lieux de contamination ».

Outre le port du masque, le préfet a également décidé d’interdire la consommation d’alcool sur la voie publique sur cette même partie du territoire.

Dès la rentrée des classes, les élèves seront aussi soumis à une campagne de tests salivaires : « Même si ce n’est pas dans les écoles que l’on note la formation de clusters, des tests seront réalisés à la rentrée. Ils permettront de s’assurer que les élèves ne se sont pas contaminés durant les vacances scolaires » précise le préfet.

Lire Confinement : la Moselle et la Meurthe et Moselle parmi les 20 départements en sursis

Port du masque obligatoire

  • CA de Longwy
  • Cœur du Pays-Haut
  • Terre Lorraine du Longuyonnais
  • Orne Lorraine Confluences
  • Mad&Moselle
  • Bassin de PàM
  • les communes de Thil et Villerupt.

Carte des communes concernées 

Où se faire dépister ?

Une nouvelle opération itinérante de dépistage sera organisée dans l’arrondissement de Briey à compter du mardi 2 mars 2021.

Toute personne le souhaitant peut bénéficier d’un test entièrement pris en charge, sans rendez-vous et sans ordonnance.

Lire Covid-19 : “Il faudra tenir encore 4 à 6 semaines” en France avant un assouplissement

Ailleurs sur le web