Question/Réponse : à quoi dois-je faire attention en cas de soins à l’étranger ?
icon recherche
Santé

Question/Réponse : à quoi dois-je faire attention en cas de soins à l’étranger ?

Bien préparer son départ en vacances à l'étranger, c'est aussi s'assurer que vous êtes couvert si vous tombez malade. Quelles sont les démarches ? 

Publié par Chrystelle Thevenot le 28/07/2020 | 758 vues

Il faut distinguer entre des soins d’urgence (des soins nécessaires) et des soins programmés. Les conditions de prise en charge sont différentes.

Les soins urgents (soins nécessaires pendant le séjour)

En cas de séjour à l’étranger (vacances, études, détachement…), les éventuels soins nécessaires sont pris en charge sur la base de la carte européenne d’assurance maladie (CEAM, EHIC).

Obtenir sa carte européenne d’assurance maladie

Sur présentation de cette carte ou d’un certificat de remplacement, vous avez accès aux soins du pays de séjour dans les mêmes conditions que les résidents.

Les soins programmés

Il existe la possibilité de décider délibérément de se faire soigner à l’étranger avant le départ du Luxembourg.

En cas de soins stationnaire

Vous devez avoir un accord préalable de la part du Luxembourg afin que les soins puissent être pris en charge. Pour ceci, il faut  présenter une demande de transfert établie par un médecin spécialiste et suite à un avis favorable du CMSS (Contrôle médical de la sécurité social),

Deux types d’accord sont possibles

  • Ou bien la CNS établit un formulaire S2 qui vous garantit la prise en charge des soins programmés dans le pays des soins selon les taux et tarifs y applicables.
  • Ou bien la CNS établit une autorisation de type directive, c’est-à-dire une lettre de prise en charge qui vous indique que les soins sont autorisés et que sur base des factures acquittées il y aura un remboursement à hauteur du tarif luxembourgeois. (Evidemment le remboursement ne pourra pas dépasser les frais exposés.)

En cas de soins ambulatoires (soins à l’hôpital sans nuitée ou en dehors de l’hôpital)

Un accord préalable n’est pas nécessaire.

Lorsque les soins sont donnés au moyen d’infrastructures ou d’équipements médicaux hospitaliers hautement spécialisés et coûteux, un accord est nécessaire.

Sans accord pour ces soins, il n’y aura pas de remboursement. Les soins programmés ambulatoires sont remboursés par le Luxembourg selon les taux et tarifs luxembourgeois.

Lire L’affiliation à la sécurité sociale pour les salariés frontaliers est prolongée jusqu’au 31 août

Ailleurs sur le web