Un vaccin 100% administrable par voie nasale, contre la Covid-19
logo site
icon recherche
Santé

Un vaccin 100% administrable par voie nasale, contre la Covid-19

Les résultats sont prometteurs. Des chercheurs de l’Inrae en France développent un vaccin par voie nasale. Il est résistant face aux variants et la transmission.   

Publié par Chrystelle Thevenot le 10/09/2021 | 4.060 vues

Crédit photo : © Getty / Karl Tapales

Depuis un an, l’équipe de recherche de l’Université de Tours infectiologie et Santé Publique s’est engagée dans la mise au point d’un vaccin nasal contre le virus SARS-CoV-2, 100% français.

L’injection, censée lutter contre le Covid-19, a été testée sur des souris et des hamsters dorés. “De premiers tests positifs“, avance l’Inrae jeudi 9 septembre 2021, même si les résultats de ces expérimentations scientifiques n’ont pas encore été publiés dans une revue officielle.

Selon l’Inrae et l’université de Tours, la plus-value de ce vaccin réside dans sa capacité à couper la transmission entre individus, en agissant directement sur la muqueuse nasale. « Contrairement aux vaccins intra-musculaires, seuls les vaccins à administration par voie nasale seraient capables d’éviter la présence de virus dans le nez, stade initial de l’infection. Ils induisent en effet une immunité au niveau des muqueuses nasales, porte d’entrée et lieu de multiplication du virus », expliquent les chercheurs dans un communiqué.

Explication en vidéo

Un vaccin candidat contre le Covid à administration nasale développé par une équipe INRAE et Université de Tours obtient des résultats pré-cliniques positifs.

Lire Quand les tests PCR de la Covid-19 vont-ils devenir payants en France et au Luxembourg ?

Mode d’emploi

Techniquement, le vaccin sera administrable à l’aide d’un petit adaptateur placé au bout d’une seringue sans aiguille permettant une diffusion idéale au sein de la cavité nasale. Actuellement, un dispositif de spray adapté à ce vaccin et à l’humain est en cours d’évaluation. Non invasif et nécessitant peu de logistique, ce système simple de vaccination permettrait de diffuser plus largement le dispositif vaccinal en Europe et au-delà.

Ce vaccin s’adresserait donc aux populations non vaccinées pour protéger contre les formes graves et modérées de la Covid-19 et servirait également de rappel vaccinal pour la population déjà vaccinée afin d’éviter la transmission de la maladie.

Son transport

Ce vaccin se transporte facilement, il n’y a pas besoin de super congélateur. Sa conservation pourra se faire à 20 degrés, pendant plusieurs mois. Dans le monde moins d’une dizaine d’équipes travaillent sur ce mode d’administration.

Sa commercialisation serait prévue pour 2023.

Lire Covid-19 : deux nouveaux variants détectés “Mu” et C.1.2

Ailleurs sur le web