5 questions à Lydie Polfer, bourgmestre du Luxembourg
icon recherche
Société

5 questions à Lydie Polfer, bourgmestre du Luxembourg

Insécurité à la gare du Luxembourg, mise en place du nouveau tram, projet pour les commerçants du centre-ville, Lydie Polfer, bourgmestre du Luxembourg répond à nos questions. 

Publié par Chrystelle Thevenot le 19/01/2021 | 1.318 vues

Lydie Polfer, 69 ans, est une femme politique luxembourgeoise. Après une maîtrise en droit obtenue à l’université de Grenoble, elle s’inscrit au Barreau de Luxembourg. Elle prend l’écharpe de bourgmestre de la capitale en 2013.

Entretien avec une femme pleine d’ambition pour sa ville.

Délinquance dans le quartier gare

La rédaction : Le quartier de la gare est-il devenu un lieu où règne l’insécurité ?

Lydie Polfer : De nombreux résidents ont manifesté leur mécontentement face à de nombreuses nuisances. Nous avons confié à une société privée de gardiennage agréée au Luxembourg une mission préventive contre les faits de délinquance et les incivilités.

Les agents déployés, à savoir deux équipes composées chacune de deux agents avec chiens de garde, patrouillent jour et nuit dans le quartier de la gare et épaulent ainsi les forces de l’ordre en apportant une présence dissuasive contre la petite et la grande délinquance et ce jusqu’au 31 janvier 2021.

Après cette première phase, une évaluation et un retour d’expérience du projet seront établis, et le Collège échevinal se prononcera sur une éventuelle prolongation.

Complémentaire du niveau de l’action sociale, et en collaboration avec Inter-Actions, la ville de Luxembourg a mis en place un service de prévention et de médiation « A vos côtés » qui a débuté le 15 décembre 2020. Ce service de 6 membres a pour mission d’assurer une présence visible dans le quartier de la gare avec entre autres, l’accompagnement actif des habitants du quartier, ainsi qu’un rôle de médiateur tout en faisant le lien avec la police et les services du Streetwork actifs depuis plusieurs années sur le territoire de la Ville.

Par ailleurs, nous soutenons d’autres associations actives dans le quartier de la gare et ses alentours, comme la Caritas ou encore la Croix-Rouge luxembourgeoise.

Pas de taxes supplémentaires

La rédaction : Quelles sont les perspectives pour le commerce en centre-ville (fin de la crise sanitaire) ?

Lydie Polfer : Les secteurs du commerce et de l’Horeca ont passé une année difficile. Au printemps dernier, nous avons annoncé un éventail de mesures d’aides au commerce dans le contexte de la crise sanitaire liée au Covid-19. Quelque 4 millions d’euros ont été déboursés sous forme de subsides et 1,086 million d’euros supplémentaires a été distribués aux commerces qui ont participé à l’action « bons d’achats directs ». Finalement, la refonte de la plateforme cityshopping.lu, dont le coût de la campagne s’élève à un total de 361.000 euros, vise à soutenir les commerces à moyen et à long terme en améliorant leur visibilité en ligne.

Outre ces mesures directes, des mesures dites indirectes ont été mises en place comme par exemple l’annulation des taxes pour les terrasses et l’agrandissement des terrasses, la suppression des loyers des surfaces commerciales appartenant à la ville  soit 27 commerces concernés ou encore le renoncement à une partie des recettes du service d’hygiène de la ville.

A ce stade, nous ne souhaitons pas nous avancer sur la période post-covid. Nous continuerons tout naturellement à être aux côtés des commerçants, des restaurateurs et des hôteliers. Dans ce sens, le Collège échevinal a déjà pris la décision de renoncer aussi en 2021 à la perception des taxes pour les terrasses des cafés et des restaurants, qui en 2020 représentait une somme de 120 000 euros.

Lire Un reconfinement au Luxembourg n’est pas “une hypothèse à exclure”

Le trajet Luxexpo – gare centrale en 24 minutes

La rédaction : Qu’en est-il de la mobilité en centre-ville avec le nouveau tram ?

Lydie Polfer : La mise en service du tramway sur le tronçon place de l’Étoile – gare centrale, le 13 décembre 2020, a sonné l’avènement d’un nouveau chapitre de la mobilité à Luxembourg-ville. Le tram fédère désormais autour de lui un réseau de bus municipaux entièrement repensé.

Cette restructuration du réseau de bus était indispensable afin d’harmoniser les différents moyens de transports disponibles et d’augmenter la qualité du service. Nous avons pris en considération les demandes et les besoins des utilisateurs et le nouveau réseau qui en résulte se singularise par une plus vaste couverture du territoire de la capitale et un maximum de liaisons des quartiers vers la ligne de tram et les deux hyper centres de la ville, à savoir la gare centrale et la place Emile Hamilius, nouvellement aménagée.

Dès à présent, il est possible de parcourir le trajet Luxexpo – gare centrale en 24 minutes en passant par plusieurs pôles d’échange qui ouvrent des nouvelles possibilités à la multimodalité en ville. Dans le quartier de la gare, les travaux continuent sur la place de l’Étoile (chantier Ville de Luxembourg), la place de la gare (chantier CFL) et sur le pont Buchler (chantier ministère de la Mobilité et des Travaux publics) en vue de l’expansion de la ligne de tram vers la Cloche d’Or à l’horizon 2023.

La rédaction : quels sont les investissements prévus dans la mobilité durable ? 

Lydie Polfer :  Nous maintenons nos investissements dans le domaine de la mobilité durable : l’acquisition de bus électriques ou hybrides permettant de remplacer la flotte vieillissante et la promotion de la vélomobilité par la mise en place d’un service de location de vélos à court terme, le réseau vel’OH!, et davantage de pistes cyclables dans les 24 quartiers de la capitale ne sont que quelques exemples qui témoignent de cet engagement.

Lire Donnez votre avis sur le Luxembourg grâce aux enquêtes publiques

La ville attire une population de plus en plus importante

La rédaction : Quels sont les projets de la ville en 2021 ? 

Lydie Polfer :  Nous constatons que la capitale ne cesse d’attirer une population de plus en plus importante, par conséquent, nous poursuivons nos projets dans tous les domaines et notamment les infrastructures, la mobilité, le logement ou encore le sport et la culture.

Si vous souhaitez partager votre expérience, contactez nous par mail [email protected] ou remplissez ce formulaire

Lire Les restrictions levées au Luxembourg et dans les pays frontaliers

Ailleurs sur le web