Confinement : la Moselle et la Meurthe et Moselle parmi les 20 départements en sursis
icon recherche
Société

Confinement : la Moselle et la Meurthe et Moselle parmi les 20 départements en sursis

Covid-19 et variants : il y a 20 départements en france qui risquent d'être confinés dès le 6 mars. Ils sont en surveillance renforcée.

Publié par EddyThaux le 25/02/2021 | 3.889 vues

Après le couvre-feu à 18h en application pour toute la France et qui reste en vigueur, voici les nouvelles mesures.

Le premier ministre français, Jean Castex a commencé sa conférence par dire : « Cela fait un an que nous faisons face à cette crise sanitaire ».

Après deux semaines de baisse de la circulation du virus, la situation a changé et s’est aggravée.

Plus de 30 000 cas positifs en France actuellement. Il y a entre 15 000 et 20 000 cas par jour.

« Le virus progresse en France comme partout en Europe », a-t-il ajouté.

Cette augmentation des cas positif au virus, est due à l’apparition des souches variantes, dont la plus répandue en France est le variant anglais. En Moselle, il y a aussi beaucoup de personnes ayant contractés le variant sud-africain.

Il y a une nouvelle flambée épidémique car le variant est plus contagieux. Certains demandent un confinement dur mais ce n’est pas aussi simple à cause des variants”, a précisé Jean Castex.

Un confinement peut être nécessaire mais n’est pas anodin car ça veut dire la fermeture des  commerces, écoles….

« Le confinement est un levier quand on ne peut pas faire autrement. On doit tout faire pour le retarder. La recherche de ce dur équilibre reste entière ».

Le Gouvernement français a décidé de mener des actions ciblées comme en Moselle où il y a une augmentation de 60% des cas positifs, et où il y a eu une dotation de 30 000 vaccins supplémentaires.

20 départements en surveillance renforcée et en sursis

Toute l’Île-de-France est concernée, une grande partie des Hauts-de-France (Paris, Essonne, Hauts-de-Seine, Seine-et-Marne, Seine-Saint-Denis, Val-de-Marne, Val-d’Oise, Yvelines) et de la région Provence-Alpes-Côte-d’Azur (Nord, Oise, Somme, Pas-de-Calais), mais aussi les départements de la Moselle et de la Meurthe-et-Moselle, du Rhône, de la Drôme, et de l’Eure-et-Loir.

Ces départements sont en surveillance renforcée et pourront subir des mesures de freinage proche de Nice et Dunkerque, comme le confinement le week-end. “On décidera la semaine prochaine si on prend plus de mesures à partir du 6 mars”.

Le confinement le week-end est une mesure lourde et intermédiaire.

Il y aura des mesures ciblées sur certains territoires là où c’est nécessaire. Ca peut être un confinement le week-end mais aussi davantage si c’est nécessaire.

Autres informations

  • Plus de 3 millions de personnes auront été vaccinées fin février. On vaccine les bonnes personnes, les plus âgées ou présentant des pathologies appelées de comorbidité. Car plus fortes probabilités d’être hospitalisées.
  • L’âge moyen 72 ans des personnes vaccinées.
  • Le virus circule moins chez personnes âgées.
  • Les 50 à 64 ans atteints de comorbidité pourront se faire vacciner chez les généralistes.
  • Nous dépendons de la fabrication et des livraisons des vaccins“.
  • Mi-mai personnes de plus de 50 ans auront eu une première injection.
  • Accès aux tests facilités. 300 000 enfants testés par semaine dans les écoles. Traçage des cas contacts presque immédiat.
  • L’arrivée prochaine de nouveaux traitements fait partie des espoirs de sortir de cette pandémie (anticorps monoclonaux pour mieux se défendre contre le virus).

La conférence de presse en video

Ailleurs sur le web