icon recherche
Société

Covid-19 : l’Allemagne veut interdire les rassemblements jusqu’en novembre

Il s’agit pour l’instant d’un projet d’accord entre le gouvernement fédéral allemand et les régions mais qui a de grandes chances d’être appliqué. 

Publié par Chrystelle Thévenot le 18/06/2020 | 1.153 vues

La proposition d'annulation des événements est pour le moment à l'état de projet.
La proposition d'annulation des événements est pour le moment à l'état de projet.

Les grands rassemblements vont rester interdits en Allemagne jusqu’à novembre au moins pour limiter toute propagation du nouveau coronavirus, selon un projet d’accord entre le gouvernement fédéral et les régions obtenu par l’AFP.

Malgré le déconfinement et l’accalmie sur le front de la pandémie : « les grands événements tels que les festivals, les fêtes de village, de ville, de rue, les manifestations vinicoles, les tournois de tir ou les fêtes foraines ne sont pas possibles actuellement et […] au moins » jusqu’à novembre, stipule le communiqué de presse.

Seuls seront autorisés des rassemblements plus limités qui permettent une distanciation physique entre participants, qui devront être masqués, et une « traçabilité des contacts ».

Une distance minimale de 1,5 mètre va rester en vigueur dans l’espace public. Écoles et garderies vont, elles, poursuivre leur réouverture progressive, qui devrait être parachevée après l’été.

Des signes que le virus circule toujours en Allemagne 

L’Allemagne comptait mercredi 17 juin, 187 184 cas confirmés de Covid-19 (+ 345 en 24 heures) et 8 830 décès (+ 30), selon l’Institut Robert Koch, qui estime à 173 600 (+ 500) le nombre de personnes guéries.

Un abattoir fermé, 7 000 personnes en quarantaine

Les autorités de la région de Gütersloh, en Rhénanie du Nord-Westphalie (ouest de l’Allemagne), ont pris la décision, mercredi 17 juin, de fermer toutes les écoles et les jardins d’enfants après que des centaines de travailleurs du plus grand abattoir d’Allemagne se soient révélés positifs au Covid-19.

Le quotidien régional Westfalen-Blatt a rapporté qu’environ 475 personnes ont été testées positives pour le coronavirus, en plus de 128 autres cas précédents à l’abattoir de Tönnies.

L’entreprise a fermé ses portes et a mis en quarantaine tous ses employés et leurs familles, au total plus de 7 000 personnes.

Lire Nouvelles modalités d’octroi du chômage partiel aux entreprises touchées par la crise

0 vote utile

Ailleurs sur le web