icon recherche
Société

Entreprises au Luxembourg : Kneip licencie et Norbert Keller en faillite

Les emplois n'ont pas pu être sauvés. Les entreprises Kneip (banque / assurance / investissement) et Norbert Keller (fenêtes / vérandas) ont dû licencier. 70 personnes pour l'un et 125 salariés pour l'autre. 

Publié par Chrystelle Thévenot le 07/07/2020 | 14.105 vues

Norbert-keller-faillite
(c) : site de Norbert Keller. L'entreprise est basée à Troisvierges.

Les défaillances d’entreprises au Luxembourg pourraient croître du fait de la crise liée au Covid-19 entraînant la suppression d’emplois.

En mettant quasiment à l’arrêt l’économie, les mesures de confinement décidées par le gouvernement pour lutter contre la pandémie ont fragilisé de nombreuses entreprises.

La crise du Covid-19 risque de provoquer des faillites d’entreprises pourtant productives, et ce quel que soit leur secteur d’activité. C’est la cas de la société Norbert Keller.

Pour l’entreprise Kneip, « l’efficience » a été placée, entre autres, au coeur des missions pour les années à venir. Est-ce que la crise sanitaire de ces derniers mois a accentué les difficultés de l’entreprise : « Partiellement seulement » selon Neil Ward, CEO précisant : « Il est clair que la crise actuelle rend le travail de nos commerciaux compliqué pour trouver de nouveaux clients ».

Plan social : 70 salariés concernés

La société luxembourgeoise Kneip a décidé de supprimer un emploi sur trois, soit 70 personnes sur les 200 salariés que compte l’entreprise.

Dans un communiqué, l’entreprise située à Bertrange (spécialisée dans les solutions de gestion de données et de reporting pour le secteur des fonds d’investissement, des assurances et des banques) explique : « Cette décision comme l’aboutissement d’un processus de transformation de l’entreprise dans un marché qui évolue rapidement (…) Mais aujourd’hui, il faut absolument tenter de réduire les coûts fixes qui représentent une charge trop importante, et la technologie déployée permet de le faire. Les licenciements touchent l’ensemble des services » a expliqué Neil Ward, CEO de Kneip, à nos confrères de Paperjam.

Norbert Keller : des emplois presque sauvés

De son côté, Norbert Keller, une société spécialisée dans la fabrication de systèmes coulissants design à Troisvierges a été déclarée en état de faillite, le 29 juin.

Paul de Araujo, en charge de ce dossier à LCGB explique que « ce fut un coup dur pour les salariés ». Sur les 125 emplois, « Il ne reste plus que 46 personnes à la recherche d’un emploi. Tous les autres employés ont été embauchés dans d’autres sociétés au Luxembourg ».

Dès l’annonce de la faillite : « Nous nous sommes assurés que les salariés puissent toucher le plus rapidement possible les retards de paiement et les indemnités liées à cette cessation d’activité » note Paul de Araujo. Est-ce que la crise sanitaire a été à l’origine de cette faillite ? « Elle a été l’une des premières entreprises touchée de plein fouet par la crise du coronavirus ».

30 emplois pour Aluzare

Pour rappel, le 3 juin, le fabricant de porte et châssis en Aluminium Aluzare, située à Ehlerange, a été déclaré en faillite. 30 personnes ont perdu leur emploi.

Le saviez-vous ? 

1 263 sociétés avaient été déclarées en faillite en 2019 soit une augmentation de 5,69% par rapport à 2018.  Selon les chiffres du Statec, 36 323 entreprises étaient installées au Luxembourg en 2019.

Lire Luxembourg : moins de consommation mais plus d’épargne

Ailleurs sur le web