Immobilier trop cher au Luxembourg : se loger aux frontières
icon recherche
Société

Immobilier trop cher au Luxembourg : se loger aux frontières

Est-ce que s’installer de l’autre côté de la frontière est-il toujours financièrement intéressant pour l’acquisition d’un logement ? Quelles sont les tendances des prix ?

Publié par Chrystelle Thevenot le 23/04/2021 | 5.500 vues

athome.lu vient de rédiger une analyse sur les prix des biens immobiliers dans les pays frontaliers.

Si certains s’éloignent de la capitale pour habiter dans les autres régions luxembourgeoises, d’autres font le choix de partir s’installer en France, en Belgique, ou en Allemagne.

Les raisons de traverser la frontière sont nombreuses : acheter plus grand, avoir un jardin, payer un loyer plus faible…Mais en comptant les coûts additionnels et les temps de transport, est-ce vraiment intéressant ?

Une chose est sûre : si les villes frontalières voient leurs prix augmenter en conséquence de leur proximité au Grand-Duché, ils restent néanmoins en deçà des prix de la région Nord du Luxembourg, la moins chère du pays.

Briey, la ville la moins chère en France

La France est le pays qui accueille le plus de travailleurs frontaliers. Le prix moyen pour acquérir un appartement s’élève à 166 363 euros tandis qu’il vous faudra en moyenne 306 915 euros pour acheter une maison.

La ville frontalière la moins chère pour acheter un appartement est Briey, avec un prix moyen de 89 576 euros suivie de Villerupt pour l’acquisition d’une maison qui vous coûtera en moyenne 197 582 euros.

En Allemagne : 291 631 euros pour un appartement

Il faudra débourser en moyenne 291 631 euros pour un appartement, et 401 522 euros pour une maison.

Saarburg est la ville frontalière la moins chère pour acquérir un appartement avec un prix moyen de 174 681 euros. Pour une maison, il faudra choisir Mettlach qui est la ville la plus bon marché avec un prix moyen de 259 458 euros.

Virton,  252 333 euros pour une maison

La ville frontalière la moins chère de Belgique pour l’acquisition d’un appartement est Neufchâteau avec un budget moyen de 187 470 euros. Pour les maisons, c’est Virton et son prix moyen de 252 333 euros qui est la plus accessible.

Prix moyen pour un bien dans les pays frontaliers

Toutes les villes ne sont pas pour autant bon marché : Zoufftgen, en France, a les prix les plus élevés avec un budget moyen 226 129 euros pour un appartement, et 424 217 euros pour une maison.

En Allemagne, à Irrel, comptez 371 450 euros pour un appartement et 556 738 euros pour une maison à Trier.

En province de Luxembourg, c’est Martelange qui se hisse en haut du podium avec un prix moyen de 247 500 euros pour un appartement, et 491 000 euros pour une maison.

Entre 1h et 1h30 par trajet 

En revanche, c’est sur le temps de transport pour se rendre sur leur lieu de travail que les résidents luxembourgeois sont gagnants.

Selon un sondage des frontaliers.lu de 2019, 38,3% des frontaliers sondés passent entre 1h et 1h30 par trajet. Ils sont 28,6% à prendre entre 45 minutes et 1h pour leur trajet, et 11,8% à y passer plus de 1h30.

Force est de constater que l’émergence du télétravail a considérablement allégé le trafic routier en 2020.

De nombreux frontaliers ont répondu à notre sondage : Souhaiteriez-vous être propriétaire au Luxembourg ?

34,7% des répondants : Oui et 37,8% : Non

Source : athome.lu

Lire Immobilier : le quartier de Cessange est le plus cher, Differdange est la ville la moins chère

Ailleurs sur le web