La Belgique pourrait reconfiner
icon recherche
Société

La Belgique pourrait reconfiner

Après l’Irlande et le Pays de Galles, la Belgique pourrait reconfiner comme en mars et avril.

Publié par EddyThaux le 22/10/2020 | 5.259 vues

Le Premier Ministre Belge, Alexander De Croo, mettait en place il y a quelques jours les nouvelles restrictions en Belgique. Nous vous donnions les détails dans cet article : Covid-19, la situation s’aggrave en Belgique

Les chiffres sont affolants. Et s’envolent au fil des semaines, suivant une courbe exponentielle malgré des mesures de restrictions sans cesse plus contraignantes.

Yves Van Laethem, virologue, porte-parole interfédéral de la lutte contre le coronavirus a déclaré : “Si cela continue, il faudra envisager un lockdown complet, comme en mars et en avril”

Quelle est la situation ?

Dimanche, pas moins de 2 485 personnes étaient hospitalisées en raison du Covid, dont 412 dans des unités de soins intensifs. Sur la seule journée de samedi, plus de 12 000 personnes ont été testées positives ! Si bien que le taux de positivité en Belgique est désormais de 14,7 %. Testez six personnes autour de vous. À en croire les probabilités, il y a de gros risques que l’une d’entre elles sera positive au coronavirus. À moins que ce ne soit vous-même…

Selon le virologue Yves Van Laethem, porte-parole interfédéral de la lutte contre le coronavirus, les chiffres de contaminations devraient encore exploser dans les prochains jours. Si bien qu’il prédit que la barre des 500 lits en soins intensifs sera atteinte cette semaine. Et, quel que soit l’impact des mesures, celle des mille patients en soins intensifs sera franchie d’ici novembre. “Si la courbe des contaminations, et donc des hospitalisations, n’évolue pas favorablement, il faudra sans doute envisager des mesures encore plus restrictives, qui pourraient s’apparenter à un lockdown comme celui imposé en mars et avril” , confirme Yves Van Laethem.

Sur le plan purement sanitaire, un tel reconfinement serait sans doute beaucoup plus efficace que les mesures de restrictions actuelles, avoue le virologue. “Mais il faudrait se couper de tout durant deux à quatre semaines minimum pour qu’il y ait un impact efficace sur la situation sanitaire. Or, sur le plan économique et psychosocial, on ne pourrait sans doute pas se le permettre. Chaque jour, j’entends des personnes dire qu’elles vont mettre fin à leurs jours car elles ne s’en sortent plus.”

Un confinement mondial resterait la seule solution

Pourtant, selon le virologue, la seule véritable solution pour endiguer la pandémie à court terme serait de réaliser un “lockdown mondial”. Soit un confinement généralisé à l’échelle de la planète“Si, partout dans le monde, on imposait aux citoyens de rester chez eux durant un mois, cela reviendrait à donner un véritable uppercut au coronavirus. Il ne pourrait plus se propager. Il faudrait ensuite encore maintenir les frontières fermées quelques semaines pour éviter une résurgence du virus. Mais c’est évidemment une vision des choses très utopique. Car il faudrait pour cela que tous les pays jouent le jeu, que les frontières soient hermétiques plutôt que poreuses comme aujourd’hui, que les échanges commerciaux cessent…”

La question des enjeux économiques

Un confinement mondial provoquerait de tels perturbations économiques qu’on a du mal à envisager une telle situation.  C’est pourquoi, seule la découverte d’un vaccin ou d’un médicament pourrait nous sortir de  cette situation.

Source : Yannick Natelhoff pour DHNET.BE

A lire : Le Luxembourg atteint des niveaux élevés d’infections au Covid-19

A lire : Coronavirus : un vaccin sera commercialisé fin novembre

 

Ailleurs sur le web