icon recherche
Société

La même espérance de vie au Luxembourg qu’en France

Les femmes ont toujours une longueur d’avance sur les hommes. Parmi les quatre voisins, c’est l’Allemagne qui présente l’espérance de vie à la naissance la plus faible.

Publié par Romain S. le 15/02/2018 | 1.975 vues

Chez les hommes, les quatre pays frontaliers tournent autour des 80 ans, seuil que seul le Luxembourg atteint parmi eux.
Chez les hommes, les quatre pays frontaliers tournent autour des 80 ans, seuil que seul le Luxembourg atteint parmi eux.

La France a beau se prévaloir d’un des systèmes médicaux les plus efficients au monde, ce sont les Espagnols qui vivent le plus longtemps au sein de la zone euro. L’espérance de vie à la naissance s’y élève à 83 ans, légèrement plus qu’en Italie, où l’on vit 82,7 ans, selon un rapport d’Eurostat pour l’année 2015.

En France, tout comme au Luxembourg, les citoyens vivent en moyenne 82,4 ans soit un an de plus qu’en Belgique (81 ans) et presque deux ans de plus qu’en Allemagne (80,7 ans) et dans la zone euro (80,6 ans).

Infographie: UE : dans quels pays vit-on le plus longtemps? | Statista

Les hommes luxembourgeois vivent dix ans de plus que les Lituaniens

Comme toujours, ce sont les femmes qui aspirent à une vie plus longue et ce, sans exception quel que soit le pays. Espagnoles et Françaises sont les seules à afficher une moyenne de plus de 85 ans.

Chez les hommes, les quatre pays frontaliers tournent autour des 80 ans, seuil que seul le Luxembourg atteint parmi eux.

Les pays de l’Est et en particulier les états baltes sont à la traîne avec une espérance de vie en dessous de 70 ans en Lettonie (69,7 ans) et en Lituanie (69,2 ans).

Un taux de suicide non-négligeable en Belgique

L’étude livrée par Eurostat, sous forme de tableau très lisible et simple d’usage, repose sur plusieurs facteurs excluant la cigarette.

Ainsi, la mortalité accrue à l’Est s’explique notamment par un trafic routier plus accidentogène. A titre de comparaison, 9,9 conducteurs sur 100.000 sont décédés en Roumanie en 2015 contre seulement 2,6 en Suède.

Le taux de suicide y est également plus élevé. En Hongrie, sur 100.000 personnes décédées, 32 se sont données la mort. Alors que la moyenne européenne s’établit à 11,33, la Belgique présente tout de même un chiffre significatif (17,14) comparé à ses voisins qui sont plus proches du taux européen même si légèrement au-dessus.

L’exposition plus ou moins forte à l’air pollué et les maladies chroniques constituent d’autres éléments pris en compte dans les calculs.

Ailleurs sur le web