La Meurhe-Et-Moselle applique des mesures plus coercitives que les autres départements
icon recherche
Société

La Meurhe-Et-Moselle applique des mesures plus coercitives que les autres départements

Dans la plupart des 54 départements soumis au couvre-feu, les bars ou les salles de sport, par exemple peuvent rester ouverts, le préfet de Meurthe-Et-Moselle décide de fermer des établissements pendant 6 semaines.

Publié par EddyThaux le 26/10/2020 | 2.810 vues

Bar fermé
Photo : Tim Mossholder

Lors de son intervention médiatisée, le 22 octobre, Jean Castex, Premier ministre français, annonçait un couvre-feu étendu à 46 millions d’habitants.

Pour rappel, le couvre-feu devait s’appliquer dès le samedi 24 octobre, de 21h à 6h du matin, plus aucune personne dans la rue (excepté quelques dérogations justifiées), et ce pendant 6 semaines.

Arnaud Cochet, préfet de la Meurthe-Et-Moselle en a décidé autrement et va plus loin en durcissant les mesures dans son département.

Ainsi, au cours de son point presse vendredi dernier avec Eliane Piquet, déléguée territoriale de l’ARS, il énonce les dispositions décidées.

Des établissements obligés de fermer complètement

Tous les débits de boissons, donc principalement les bars, devront fermer dès le 24 octobre. Les établissements proposants une activité de restauration pourront rester ouverts, jusque 21h.

Sont également concernés par une fermeture complète : les salles de sport, les salles de jeux (bowling, escape game…), les lieux d’exposition, les fêtes foraines, les foires ou salons ayant un caractère temporaire…

Les établissements fermés partiellement

Les établissements comme les gymnases et les piscines peuvent rester ouverts uniquement pour les activités scolaires et périscolaires. Les sportifs professionnels et de haut niveau pourront aussi accéder à ces établissements, ainsi les personnes munies d’une prescription médicale, ou présentant un handicap, ou se présentant à des épreuves de concours ou d’examens.

Les établissements autorisés à rester ouverts jusqu’au couvre-feu

Les restaurants, les salles de spectacle et cinéma, les marchés, les commerces peuvent continuer leurs activités jusque 21h.

Ce qui est interdit :

– Les rassemblements de plus de 6 personnes sur la voie publique.

– Les événements de plus de 1 000 personnes dans une salle de spectacle, une installation sportive ou encore un chapiteau. En dessous de ce nombre, les événements peuvent se dérouler mais sans dépasser 21h, l’heure du couvre-feu.

Certains événements sportifs pourront se dérouler à huis clos.

Quels sont les motifs dérogatoires pour se déplacer entre 21h et 6h ?

Entre 21h et 6h, il demeure possible de se déplacer, muni de l’attestation de déplacement dérogatoire téléchargeable sur le site Internet du ministère de l’Intérieur et des justificatifs nécessaires, pour certains motifs:

-Déplacements entre le domicile et le lieu d’exercice de l’activité professionnelle ou le lieu d’enseignement et de formation
-Déplacements pour des consultations et soins ne pouvant être assurés à distance et ne pouvant être différés ou pour l’achat de produits de santé -Déplacements pour motif familial impérieux, pour l’assistance aux personnes vulnérables et précaires ou pour la garde d’enfants
-Déplacements des personnes en situation de handicap et leur accompagnant
-Déplacements pour répondre à une convocation judiciaire ou administrative
-Déplacements pour participer à des missions d’intérêt général sur demande de l’autorité administrative
-Déplacements liés à des transits pour des déplacements de longue distance
-Déplacements brefs, dans un rayon maximal d’un kilomètre autour du domicile pour les besoins des animaux de compagnie

Pour les dérogations non liées à un motif professionnel, l’attestation dérogatoire sera valable pour une heure. Il est recommandé de se munir également de tout justificatif utile pour expliquer sa situation en cas de contrôle : certificat médical, convocation administrative, billet de train/avion…

Pour les déplacements professionnels

Pour les dérogations liées à l’activité professionnelle, les personnes doivent être munies d’un justificatif de l’employeur. Ce document, établi par l’employeur, est suffisant pour justifier les déplacements professionnels d’un salarié, qu’il s’agisse : – du trajet habituel entre le domicile et le lieu de travail du salarié ou des déplacements entre les différents lieux de travail lorsque la nature de ses fonctions l’exige : – des déplacements de nature professionnelle qui ne peuvent pas être différés, à la demande de l’employeur.

Il n’est donc pas nécessaire que le salarié se munisse, en plus de ce justificatif, de l’attestation de déplacement dérogatoire. Les travailleurs non-salariés, pour lesquels ce justificatif ne peut être établi, doivent en revanche se munir de l’attestation de déplacement dérogatoire en cochant le premier motif de déplacement.

Attestation à télécharger ici

A lire : Couvre-feu aussi au Luxembourg pendant un mois

A lire : La Belgique pourrait reconfiner

 

Ailleurs sur le web