Mon compte

La nationalité luxembourgeoise toujours plus prisée

Le nombre de candidats au passeport grand-ducal a triplé depuis avril dernier, selon le ministère de la Justice.

Depuis avril 2017, ils sont toujours plus nombreux à acquérir la nationalité luxembourgeoise, selon le ministère de la Justice : "Trois fois plus de personnes demandent à devenir Luxembourgeois," a indiqué Félix Braz, le ministre de la Justice, lors d’une récente présentation statistique des demandes de nationalité luxembourgeoise.

Le bilan intervient une huitaine de mois après l’entrée en vigueur, en avril 2017, de la nouvelle loi qui assouplit les formalités d’acquisition de la nationalité

Barre des 10.000 demandes franchie

D’avril à décembre 2017, donc, le nombre total de dossiers a dépassé la barre des 10.000. Alors que sur l’entièreté de l’année 2016, le chiffre s’élevait à 6.400 dossiers et à 5.600 en 2015.

Avec cette réforme, les demandeurs ont le choix entre 11 options différentes, pour obtenir la nationalité luxembourgeoise. Parmi celles-ci, le mariage avec un(e) Luxembourgeois(e), le service en tant que soldat volontaire de l’armée, l’immigration en tant que mineur, l’exécution d’un contrat d’accueil et d’intégration ou encore une période de résidence de 20 ans.

La manière automatique

Toujours depuis avril dernier, 1.014 personnes nées au Luxembourg de parents étrangers ont pu ainsi obtenir de manière automatique la nationalité luxembourgeoise (au moment de leur majorité), grâce à la nouvelle disposition du droit du sol de première génération, prévue par cette même loi.

Pour ce qui est de l’obtention de la nationalité par recouvrement, le nombre de dossiers s’est élevé à 3.750 au cours de ces 8 derniers mois, un chiffre supérieur à ceux de 2016 (3.400 dossiers) et de 2015 (2.850 dossiers).

Des demandes du monde entier

Ces demandes émanent principalement de citoyens résidant hors du territoire luxembourgeois (régions frontalières, Amérique, Asie...), des descendants en ligne directe d’un aïeul ressortissant luxembourgeois au 1er janvier 1900.

Cette option est maintenue jusqu’à fin 2018, après cette date, elle ne sera pas prolongée, a indiqué Felix Graz. Le ministre a promis un prochain bilan statistique des demandes de nationalité vers la fin de l’année.

Partagez cet article

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le avec vos amis :

Réagissez à cet article

Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour commenter cet article

Nos articles Société

Info Flash & Trafic

X
Notifications lesfrontaliers.lu
Recevez en temps réel les dernières actualités.
Vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaitez.
Les cookies nous permettent de fournir, protéger et améliorer nos services. En continuant à utiliser notre site, vous acceptez notre politique d’utilisation des cookies