Le budget 2021 étudié par la Chambre des salariés
icon recherche
Société

Le budget 2021 étudié par la Chambre des salariés

Pour un budget ambitieux : gérer socialement la pandémie et retourner l’évolution des inégalités. Voici l’objectif que s’est fixé la CSL, au service des salariés.

Publié par EddyThaux le 25/11/2020 | 845 vues

Image : Mohamed Hassan

Situation budgétaire :

Le Luxembourg reste dans une situation confortable en comparaison internationale, mais l’incertitude reste.

Une situation économique fortement dégradée est l’image laissée par la crise de la covid-19 en 2020. Il est donc primordial d’adopter une approche prospective en matière de politique budgétaire.

Les ménages doivent pourvoir soutenir l’activité économique

Pour soutenir l’activité économique, il faut maintenir les dépenses d’investissements publics (protection de l’environnement et du climat, éducation, formation, santé, transport…), et aussi les dépenses sociales pour amoindri l’impact économique de la pandémie sur les ménages.

Créer de nouvelles recettes

Il faut créer de nouvelles recettes en mettant fin aux injustices fiscales existantes, pour pouvoir faire face à une éventuelle aggravation de la situation sanitaire, économique et sociale et à la nécessité subséquente de soutenir plus fortement les entreprises et les ménages jusqu’à une normalisation progressive de l’activité.

Non-respect des critères de Maastrich

Suite à l’activation de la « general escape clause », les autorités européennes tolèrent temporairement le non-respect des critères de Maastricht. Le déficit élevé en 2020 n’entraîne donc pas de sanctions pour le Luxembourg ; avec -7,4% du PIB (-5,1% selon la Commission européenne), le pays se trouve nettement en-dessous du seuil imposé par les textes européens.

Le Luxembourg devrait donc respecter le nouveau seuil de -3% à partir de 2021.

Concernant la dette publique, le seuil de 60% sera respecté dans tous les scénarios, grâce au niveau extrêmement faible de la dette publique luxembourgeoise qui tournera autour de l’objectif auto-imposé par l’accord de coalition de 30% dans les années à venir.

Dans ce contexte, la Chambre des salariés (CSL) salue le niveau élevé d’investissements publics prévu pour soutenir et relancer l’économie.

Une révision du plan hospitalier avec une coopération dans la Grande région

La CSL estime qu’une révision rapide du plan hospitalier s’impose en vue d’un renforcement des capacités sanitaires du système hospitalier. De même, pour faire face à la pénurie évidente en personnel médical et soignant, des actions concrètes et urgentes sont attendues, pour lesquelles une coopération sanitaire transfrontalière structurée doit prendre forme plus que jamais dans l’intérêt de toutes les composantes de la Grande Région.

Les inégalités continuent de se creuser

Face au constat de la croissance des inégalités sociales, la CSL demande au Gouvernement d’élaborer un plan d’action concret de lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale moyennant un timing et des objectifs chiffrés, comportant notamment les mesures suivantes : revalorisation des prestations familiales ; meilleur soutien aux familles monoparentales ; revalorisation de l’allocation de vie chère ; adaptation des plafonds pour pouvoir bénéficier du complément accueil gérontologique ; prolongation de la durée d’indemnisation de chômage pour les demandeurs d’emploi ; augmentation structurelle de la pension minimale ; prise de mesures fiscales visant à réduire les iniquités existantes.

Il faut noter que le taux des personnes en risque de pauvreté ou d’exclusion sociale a augmenté de 69,4% entre 2010 et 2020, tandis que la population totale a seulement évolué de 24,7% sur la même période.

Le chômage partiel pour les apprentis

Depuis le 1er juillet 2020, les apprentis sont exclus du chômage partiel, la CSL demande qu’ils puissent à nouveau en bénéficier.

Prolongation du chômage partiel pour les secteurs les plus touchés

Cette décision du gouvernement de prolonger le chômage partiel jusque juin 2021 a été saluée par le Chambre des salariés.

Le traitement fiscal préférentiel des patrimoines et des revenus du capital

Même si la CSL salue l’abrogation du régime des stock-options, elle regrette que la question de l’imposition des patrimoines et, singulièrement du foncier, ne soit plus du tout à l’ordre du jour.

Si vous souhaitez connaitre les autres points évoqués par la CSL, vous pouvez consultez l’intégralités du communiqué : Avis 69-2020 – Budget de l’Etat

Vous pouvez également suivre toutes les actualités de la Chambre des salariés sur Facebook  et sur Linkedin avec le lien sur notre page.

Un rôle d’information incontournable. Des réponses à vos questions.

La CSL édite régulièrement des brochures et des newsletters électroniques qui expliquent les droits des salariés. Vous pouvez consulter gratuitement le site www.csl.lu où vous trouverez une rubrique question-réponse détaillée et expliquée simplement sur vos droits. Pour être informés des actualités et des conférences-débats,  abonnez-vous à la Newsletter de la CSL

Publi rédactionnel réalisé par