icon recherche
Société

Le confinement aurait déjà sauvé des milliers de vie

Le confinement, dans des pays très touchés par l'épidémie, a permis en France, en Allemagne et en Belgique de sauver des vies. 

Publié par Chrystelle Thévenot le 01/04/2020 | 1.357 vues

De nombreux pays européens ont mis en œuvre des mesures sans précédent pour atténuer l’impact de l’épidémie de COVID-19.

Parmi les mesures, l’isolement des cas confirmés et suspects, la fermeture des établissements scolaires, l’interdiction des rassemblements et, plus récemment, le confinement complet de la population à l’échelle locale ou nationale ont eu des effets positifs.

L’efficacité de ces mesures d’urgence visant à enrayer la propagation du virus est unanimement reconnu par la communauté scientifique, bien que leur effet peine encore à se faire ressentir dans les chiffres des nouveaux cas et décès annoncés chaque jour par les autorités.

Lire Covid-19 : le bilan des infections en hausse, dès demain

#Restez chez vous, des effets positifs

Une étude publiée par l’Imperial College London permet justement de donner une idée de l’impact de ces mesures sur la mortalité de l’épidémie.

En se basant sur des modèles prédictifs appliqués à onze pays européens, les chercheurs ont ainsi estimé que les restrictions de déplacement auraient permis de sauver entre 21 000 et 120 000 vies en Europe.

Au 31 mars 2020, la grande majorité des décès évités a été estimée en Italie (38 000) et en Espagne (16 000). Dans l’Hexagone, les chercheurs ont calculé que le confinement aurait déjà permis d’épargner quelque 2500 vies, soit presque autant que le nombre total de décès enregistrés dans les hôpitaux à ce jour (un peu plus de 3000).

Lire Covid-19 : restons éloignés, c’est mathématique !

Ailleurs sur le web