Le Luxembourg conserve son triple A…mais pour combien de temps ?
icon recherche
Société

Le Luxembourg conserve son triple A…mais pour combien de temps ?

Deux agences de notation ont annoncé le maintien de la notation « AAA » du Luxembourg. Dans un contexe de crise, c'est une bonne nouvelle. 

Publié par Chrystelle Thévenot le 08/09/2020 | 1.111 vues

Les deux agences de notation Fitch et DBRS Morningstar ont mis en exergue : « la situation de départ confortable du Luxembourg, qui se caractérise par une marge de manœuvre importante qui a pu être dégagée grâce à la politique budgétaire prudente des dernières années ».

Le maintien du Triple A est un soulagement pour le ministre des finances, Pierre Gramegna.

DBRS Morningstar et Fitch estiment, par ailleurs, que la récession au Luxembourg sera importante, mais qu’elle devrait être moins grave que celle de la moyenne de la zone euro et que l’économie devrait se redresser en 2021 pour renouer avec les niveaux d’avant-crise.

Les deux agences de notation confirment que, malgré un contexte économique difficile, les fondamentaux de l’économie luxembourgeoise restent solides.

En ce qui concerne les risques pour les mois à venir, les agences soulèvent les incertitudes entourant l’évolution de la pandémie du Covid-19 et le rythme de la reprise économique. Malgré un environnement extérieur moins favorable, elles considèrent que les risques pour le Luxembourg seraient maîtrisables, si le pays poursuit son action politique prudente en matière économique et financière.

L’agence de notation DBRS reconnaît également les efforts soutenus par le gouvernement dans le domaine de la transparence fiscale et estime que le Luxembourg devrait rester une destination attrayante pour les investissements.

Le saviez-vous ?

Le triple A correspond à la meilleure notation applicable. Il démontre que les investissements réalisés ne comportent aucun risque et que la dette a de grandes chances d’être remboursée.

Ces notations sont parfois critiquées.

En effet, pour de nombreux observateurs, on ne peut évaluer un Etat comme une entreprise (d’autres critères peuvent entrer en ligne de compte, comme le patrimoine, l’histoire, la forme morale de la population).

Lire Secteur bancaire : « Trop de télétravail tue le télétravail »

Ailleurs sur le web