icon recherche
Société

Le Luxembourg en remet une couche sur la centrale de Cattenom

L’exécutif luxembourgeois a, via un communiqué, exprimé son désaccord quant à la stratégie française sur le nucléaire. Tout en pointant du doigt, la centrale de Cattenom.

Publié par Romain S. le 24/05/2019 | 2.628 vues
comments4 commentaires

Une fois n'est pas coutume, le Luxembourg s'inquiète de l'influence de la centrale de Cattenom qui "impacte la sécurité des citoyens et citoyennes du Grand-Duché."

L’aversion luxembourgeoise pour la centrale nucléaire de Cattenom n’est ni nouvelle ni officieuse.

A plusieurs reprises, le Premier ministre, Xavier Bettel, a exprimé son inquiétude sur le sujet, déclarant que « le site de Cattenom est un site qui nous fait peur », ou en se disant prêt à cofinancer un « parc d’énergie renouvelable transfrontalier » en lieu et place des cheminées.

Lire : Des données sensibles sur la centrale de Cattenom dans la nature

Jeudi, le Grand-Duché a de nouveau fait part à la France de son désamour pour les réacteurs en réagissant au projet de Programmation pluriannuelle de l’énergie (PEE) français.

Celui-ci prévoit en effet un report de la stratégie de réduction de la part du nucléaire et donc des fermetures des centrales.

Une étude commandée pour évaluer la sécurité du site

« Le choix français dans le domaine de la promotion de l’énergie nucléaire impactera la sécurité des citoyens et citoyennes du Grand-Duché de Luxembourg et interpelle le gouvernement luxembourgeois, énonce le communiqué du gouvernement. Cette nouvelle démarche équivaut à un retard sensible sur l’échéance de mise hors réseau prévue par l’approche initiale […] », alors que la durée de vie moyenne des réacteurs hexagonaux atteint 49,3 ans.

Aussi, la ministre du Climat et du Développement durable, Carole Dieschbourg, et le ministre de l’Energie, Claude Turmes, ont commandé une étude « d’évaluation des incidences sur l’environnement français notamment quant à ses aspects transfrontaliers. »

Plus concrètement, des experts internationaux et les administrations environnementales seront chargés de déterminer l’influence des rejets de la centrale de Cattenom sur la qualité et la température de la Moselle et aborderont la question de la sécurité du site.

Lire : 71 communes en vigilance renforcée autour de la centrale de Cattenom

Ailleurs sur le web

Laurent Weislo
2 messages
Il y'a 2 mois

Et les cargolux de plus en plus nombreux qui survolent nos maisons, eux ne representent-ils aucun rique alors ?

joée_back
6 messages
Il y'a 5 jours

Posté par: Laurent Weislo Et les cargolux de plus en plus nombreux qui survolent nos maisons, eux ne representent-ils aucun rique alors ?
 

Ici on parle de Centrale Nucléaire et pas d'autre chose ! Donc aucun rapport !