icon recherche
Société

Les carburants vendus à prix coûtant dans des supermarchés en France

Les enseignes Carrefour et Leclerc appliqueront un rabais sur les tarifs des carburants pendant respectivement douze jours et un mois en France.

Publié par Romain S. le 05/11/2018 | 1.452 vues

Une telle opération est fréquente dans le milieu de la grande distribution. Celle-ci intervient alors que la grogne sociale contre la hausse des prix des carburants en France bat son plein.

Alors évidemment, on n’est encore loin des tarifs pratiqués dans les stations du Grand-Duché. Cela n’endiguera sans doute pas le flot de frontaliers qui viendront remplir leur réservoir au pays, surtout si c’est sur le chemin du travail.

Toutefois, pour les Français qui ont plus à perdre qu’à gagner en venant jusqu’au Luxembourg pour faire leur plein ou pour ceux qui auraient seulement besoin d’un petit ravitaillement avant le début de semaine, la nouvelle est toujours bonne à prendre.

En réaction à la hausse des prix des carburants, qui ira par crescendo, les groupes Carrefour et Leclerc ont annoncé la vente du diesel et de l’essence à prix coûtant.

Bien sûr, l’opération est assez fréquente dans le milieu de la grande distribution qui, on l’imagine, y tire certainement un bénéficie commercial en échange.

Des blocages prévus à Metz et ailleurs en Moselle

Toujours est-il que le client pourra tout de même y faire quelques économies. Carrefour appliquera ce rabais jusqu’au 17 novembre tandis que Leclerc étend la mesure jusqu’à la fin du mois.

Pour cette dernière, les marges appliquées devraient être de un à deux centimes, à en croire le patron de l’enseigne. Carrefour n’a en revanche pas donné de précisions à ce sujet.

Pour rappel, le gouvernement français s’attèle au « rattrapage fiscal » c’est-à-dire, à faire correspondre petit à petit les prix des carburants.

A tel point qu’une station du territoire sur cinq vend désormais le diesel plus cher que l’essence ou au même prix. En Lorraine, la proportion oscille entre 20 % et 50 %.

Lire : France : le diesel se vend plus cher que l’essence dans une station sur cinq

Le 17 novembre prochain, une grande manifestation à l’échelle nationale devrait être organisée pour protester contre la tendance. Une pétition en ligne pour y adhérer a déjà recueilli plus de 700.000 signatures.

Les « gilets jaunes », comme se qualifient les mécontents, prévoient près de 500 rassemblements à travers l’Hexagone à cette date. D’après un site les recensant, un blocage devrait intervenir à Metz et dans d’autres villes de Moselle.

Deux fois par semaine, recevez gratuitement la newsletter de lesfrontaliers.lu

Commentaires Réagir à cet article

Ailleurs sur le web