Les expatriés trouvent l’Allemagne peu amicale, ennuyeuse et bureaucratique
logo site
icon recherche
Société

Les expatriés trouvent l’Allemagne peu amicale, ennuyeuse et bureaucratique

Les nouveaux arrivants en Allemagne trouvent du travail mais sont déçus pour plusieurs raisons. Selon une enquête, l’Allemagne est classé à la 42e place sur 52 pays évalués.

Publié par EddyThaux le 05/08/2022 | 1.132 vues

Allemagne
Image : Nikolaus Bader

En 2022, Internations a interrogé près de 12 000 expatriés pour avoir leur ressenti sur le fait de vivre et de travailler loin de chez eux. Ensemble, ils représentent un total de 177 nationalités et vivent dans 181 pays ou territoires.

Selon l’enquête Expat Insider de 2022, l’Allemagne se classe en dessous de la moyenne. Elle est à la 42e place sur 52 pays et selon l’indice Expat Essentials, elle est même en dernière position. Ce mauvais résultat est dû surtout aux problèmes de logement (47e), liée à la vie numérique (48e) et à la langue (49e).

Il est compliqué de trouver un logement

Les expatriés ont beaucoup de mal à trouver un logement en Allemagne : 56 % évaluent ce facteur négativement, soit plus du double de la moyenne mondiale de 27 %.

L’allemand est une langue difficile

Ils ont également du mal à vivre en Allemagne à cause de la langue (46 % mécontents contre 32 % dans le monde). D’ailleurs 55 % trouvent que l’allemand est difficile à apprendre, ce qui est un problème majeur.

Le numérique semble peu performant

Enfin, l’Allemagne n’est pas performante en ce qui concerne la vie numérique, comme les options de paiement sans numéraire (51e) ou l’accès facile à Internet haut débit (49e). Près de trois personnes sur dix (27 %) ne sont pas satisfaites des options de paiement sans espèces, contre 8 % dans le monde.

Les problèmes administratifs (Ämter)

Le manque de performance numérique persiste en ce qui concerne les services gouvernementaux en ligne (43e). Ainsi, un expatrié sur trois (33 %) évalue ce facteur négativement (contre 21 % dans le monde). L’Allemagne s’en sort un peu mieux sur les sujets administratifs en général (36e), mais pas énormément. Par exemple, 52 % des expatriés ont du mal à discuter avec les autorités locales (contre 39 % dans le monde). “Je déteste vraiment la bureaucratie allemande”, déclare un expatrié du Royaume-Uni. « Surtout le fait que rien ne soit numérisé ! Il faut une éternité pour entrer en contact avec l’un des Ämter locaux pour discuter des permis de séjour, etc. ”

Positif : une vraie sécurité d’emploi

En revanche, l’Allemagne se classe à la 12e place de l’indice Working Abroad et se classe même parmi les cinq premiers dans la sous-catégorie Salary & Job Security (4e).

Elle obtient la deuxième meilleure note au monde en ce qui concerne la sécurité d’emploi (73 % de satisfaits contre 59 % dans le monde). 90% des expatriés trouvent que l’économie allemande est favorable (contre 64 % dans le monde). Cela pourrait avoir contribué à leur vision positive du marché du travail local : 58 % lui attribuent une note positive, contre 47 % dans le monde. « J’aime la stabilité de la vie en Allemagne », déclare un expatrié polonais.

« L’équilibre travail-vie personnelle est excellent, tout comme le respect accordé aux employés ».

La créativité et la réflexion dans les entreprises ne sont pas encouragées

Tous les aspects du travail ne sont pas positifs. En effet, dans la sous-catégorie Culture du travail et satisfaction au travail, l’Allemagne est à la 12e place. Les personnes interrogées déclarent être insatisfaites de la culture d’entreprise. D’ailleurs, 34 % déclarent qu’elles n’encouragent pas la créativité ou la réflexion et qu’il n’est pas possible de changer les habitudes (contre 26 % dans le monde).

Les secteurs de travail les plus courants pour les expatriés en Allemagne sont : l’informatique (19 %), la fabrication et l’ingénierie (13 %) et la santé (9 %).

Un pays où on se sent en sécurité et où on respecte l’environnement

L’Allemagne prend la 15e place pour la qualité de vie. Le pays est particulièrement performant dans les sous-catégories Sûreté & Sécurité (9e) et Environnement & Climat (13e).

Le pays de Goethe est considéré comme un État politiquement stable (87 % satisfaits contre 64 % dans le monde), où l’on se sent en sécurité (90 % satisfaits contre 81 % dans le monde). « Je me sens vraiment en sécurité ici », souligne un expatrié américain. « Il y a peu ou pas de violence. » Les expatriés trouvent que les biens et services verts sont facilement disponibles (78 % satisfaits contre 64 % dans le monde) et que le gouvernement allemand soutient les politiques respectueuses de l’environnement (81 % contre 61 % dans le monde).

Infrastructure satisfaisante mais offre de loisirs médiocre

Dans la sous-catégorie Voyages et transit, les résultats sont mitigés (20e place). Par exemple, 91 % des expatriés évaluent positivement l’infrastructure pour les voitures (contre 75 % dans le monde). 90 % déclarent aussi qu’il est facile et sûr de se déplacer à pied ou à vélo (contre 77 % dans le monde). Mais 23 % considèrent que les transports publics ne sont pas abordables (contre 15 % dans le monde).

L’indice de qualité de vie est également affecté par les résultats dans la sous-catégorie Loisirs (38e). Seuls 63 % des expatriés sont satisfaits de la culture et de la vie nocturne, un peu moins que la moyenne mondiale de 67 %. On compte 17 % de personnes insatisfaites en ce qui concerne la restauration locale (contre 12 % dans le monde).

L’une des pires destinations au monde pour les expatriés

L’Allemagne se classe parmi les cinq derniers (48e position) en ce qui concerne la facilité d’installation. 37 % des expatriés sont insatisfaits de leur vie sociale (contre 26 % dans le monde), 28 % décrivent la population comme peu amicale envers les résidents étrangers (contre 18 % dans le monde) et 31 % ont du mal à s’habituer à la culture locale (contre 19 % dans le monde). Enfin, on peut noter qu’un expatrié sur quatre, soit 23% ne se sent pas le bienvenu en Allemagne (contre 16 % dans le monde).

Allemagne

 

Liste des 52 pays interrogés par Internations.org

Allemagne

Lire : Guide des nouveaux arrivants au Luxembourg

Retrouvez-nous sur

Ailleurs sur le web