icon recherche
Société

Marche arrière sur la suppression des frais de roaming ?

Alors qu'en 2014, la Commission européenne avait approuvé un ensemble législatif prévoyant de mettre fin aux frais de roaming pour 2015, le Conseil européen fait marche arrière...

Publié par CaptainListe le 02/02/2015 | 4.032 vues

L’année passée, l’annonce de la suppression du roaming pour fin 2015 avait fait beaucoup de bruit et ravi de nombreux frontaliers, qui ont l’habitude de voir leur facture de téléphone gonfler à cause de ces frais. La suppression du roaming permettrait enfin d’utiliser son abonnement dans n’importe quel pays membre de l’UE sans surcoût.

Malheureusement, cette mesure pourrait être reportée. La Lettonie, qui assure actuellement la présidence tournante du conseil de l’Union européenne, a préparé un document dans lequel elle propose de repousser la disparition de ces frais d’itinérance à 2018.

Elle souhaite mettre en place un système de “franchise de roaming”, en attendant, qui permettra de pouvoir passer des appels, envoyer des SMS et naviguer au tarif local jusqu’à une certaine somme, puis payer des frais, dès que cette somme serait dépassée.

Ce nouveau texte doit maintenant être validé par le Conseil européen avant de retourner devant le Parlement.

Les intérêts des consommateurs sont une fois de plus complètement ignorés

Pour l’union luxembourgeoise des consommateurs (ULC), la Commission européenne “courbe l’échine devant les lobbyistes des groupes de téléphonie et de téléphonie mobile”. Elle constate que “les intérêts des consommateurs sont une fois de plus complètement ignorés”.

L’ULC demande donc au gouvernement luxembourgeois de se “positionner au sein du Conseil de ministres européens en faveur de la suppression des frais d’itinérance, telle qu’elle a été adoptée par le Parlement européen, et ce dans l’intérêt des consommateurs. Ceci revêtirait une importance cruciale, en particulier en regard de la situation particulière du Luxembourg, dont les consommateurs séjournent souvent dans des pays voisins.

Ailleurs sur le web