Port du masque ; ce n’est plus la tendance mode de cet été !
logo site
icon recherche
Société

Port du masque ; ce n’est plus la tendance mode de cet été !

Les touristes néerlandais, allemands et belges sont de retour dans les sites touristiques, les restaurants et les hôtels dans le nord du Luxembourg. Du côté des gestes barrières et du port du masque, il règne aussi un certain vent de liberté.

Publié par Chrystelle Thevenot le 07/07/2021 | 1.133 vues

port-du-masque
port-du-masque

Si vous vous demandez qu’elle sera la tendance mode de votre été, il semblerait que la tenue idéale se fasse sans le port du masque. Noir, blanc, bleu, imprimés de motifs…Les couleurs de cette nouvelle saison estivale ne seront vraisemblablement pas celles-ci.

Olanda, 65 ans est allemande et motarde. Elle connaît très bien le nord du Grand-Duché et plus particulièrement la Petite Suisse luxembourgeoise. A la retraite depuis juin et après plus d’une année de confinement, elle a décidé de s’offrir une pause dans cette région vallonnée de l’Est du Grand-Duché de Luxembourg à proximité de la frontière allemande.

Elle est vaccinée et assène avec assurance qu’elle « ne porte le masque que si c’est nécessaire ». Puis, pour la solution hydroalcoolique, elle a encore le réflexe d’en avoir toujours dans sa sacoche de moto : « je n’en mets que si c’est nécessaire ». Le vaccin, selon elle, est une sécurité « absolue ».

Le masque sous le menton, sous les lunettes…

Port du masque sous le nez, en dessous des lunettes, sous le menton ou encore dans la poche. Il faut avouer qu’en se promenant dans les communes de Clervaux, Vianden ou encore Grevenmacher… celui-ci n’est quasi plus porté correctement.

Première dose de vaccin, deuxième dose, tests, pas tests, PCR ou non… « Les vacanciers en ont ras-le-bol » explique un agent d’accueil au château de Vianden : « Certains ne lisent plus les panneaux de sécurité avant de rentrer dans le musée du château. Il faut régulièrement faire des piqûres de rappel ».

Il faut reconnaître que plus personne ne sait, où et quand, mettre le masque. 1 mètre ou 2 mètres de distance, les touristes ne calculent plus. Lieux publics ou privés, ce n’est plus la priorité des vacanciers. La vaccination a donné des ailes aux voyageurs. Un peu trop sûrement ! Les masques tombent.

Evitons ensuite d’aborder la problématique des solutions hydroalcooliques posées un peu partout dans les restaurants ou encore les bars, ils sont désormais « passés de mode ». Les paumes des mains irritées par l’utilisation excessive de ces produits durant plus de quinze mois de crise sanitaire ont laissé place à une vigilance relâchée : « On est en vacances, c’est détente ».

Bronchite : refus d’une consultation

Barbara, 50 ans, frontalière française est venue en famille au camping de L’Our pour une semaine. Elle a reçu en France une première dose de vaccin Moderna en juin. Le 15 juillet, son médecin traitant devrait lui administrer une deuxième dose. Elle n’est donc pas protégée contre le Covid-19.

Le port du masque pour cette jeune cadre d’entreprise au Luxembourg, c’est plutôt sous le menton et pour le gel ; au fond du sac à main. Avec une météo pluvieuse depuis lundi 4 juillet, Barbara a attrapé une bronchite. Elle a donc tenté de consulter un médecin à Vianden mais celui-ci a refusé de lui donner un rendez-vous pensant à une éventuelle contamination par le virus. Il lui a conseillé de faire un test rapidement.

Une petite surprise que Barbara n’avait pas tout à fait prévu dans son programme estival. Isolement du reste de la famille, prix exorbitant pour l’achat d’un test en pharmacie, attente du résultat …: « Une journée de galère pour rien puisque le test était négatif » note-t-elle.

Pour ne plus gâcher la convivialité de son périple en famille, Barbara a donc ressorti deux petits accessoires de mode de l’été 2020 : le masque et le gel ! Revenir aux fondamentaux en matière de mode peut parfois avoir du bon, qu’on se le dise…

Lire aussi

La rédaction part à la conquête de la Côte est du Grand-Duché durant 5 jours
Louis Scholtès : « Le nord du pays mérite d’être plus connu par les touristes et les frontaliers »
Notre coup de coeur : les photographies de Steichen au château de Clervaux
Abbaye de Clervaux au Luxembourg : ils sont moines et frontaliers !
Nadine, polyglotte : “Le château de Vianden est le trésor du Luxembourg

Ailleurs sur le web