Pour une reprise socialement juste !
icon recherche
Société

Pour une reprise socialement juste !

La prolongation du chômage partiel, l'augmentation du salaire minimum, du crédit d'impôt monoparental, la création de chèque-repas étatiques...les propositions de la Chambre des salariés du Luxembourg sont nombreuses. La sortie de crise ne sera certainement pas simple, il faut qu'elle soit bien préparée.

Publié par EddyThaux le 05/06/2020 | 3.026 vues

Lors de sa conférence du 14 mai dernier, la CSL a abordé des thèmes primordiaux et dont la plupart d’entre nous sommes concernés. Il a été notamment question de :

  • Assurer la santé et la sécurité des salariés
  • Repenser le modèle économique
  • Impact macroéconomique
  • Réaction économique
  • Renforcer le pouvoir d’achat
  • Financement
  • Retour à la normale

Quelles sont les mesures proposées par la CSL ?

 le versement rétroactif par les entreprises « revenues à meilleure fortune » du manque à gagner de leurs salariés passés par le chômage partiel ;

 la prolongation définitive de l’indemnisation en cas de chômage complet ;

 la prolongation du chômage partiel « cas de force majeure / coronoavirus » et du congé pour raisons

familiales extraordinaires ;

 l’augmentation du salaire social minimum (SSM) et de la pension minimale ;

 la création d’un chèque-repas étatique pour soutenir la restauration locale après le « déconfinement » ;

 l’intervention auprès des banques à participation étatique afin d’accorder des prêts garantis par l’État pour

aider les ménages qui n’arrivent plus à joindre les deux bouts et de suspendre provisoirement l’obligation

de remboursement de prêts pour les ménages dont le service de la dette est supérieur à 40 % du revenu4 ;

 l’augmentation structurelle immédiate des prestations familiales (retard de plus de 20 % depuis leur

dernière adaptation) et création immédiate du mécanisme de leur adaptation automatique retenu en 2014

dans un accord entre le gouvernement et les syndicats – le taux de risque de pauvreté des ménages avec

enfants est largement supérieur à la moyenne nationale – ;

 l’augmentation du crédit d’impôt monoparental, ce type de ménage connaissant le taux de risque de

pauvreté le plus élevé ;

 l’augmentation des différents crédits d’impôt (salariés, retraités et SSM) qui sont socialement équitables ;

 la revalorisation de l’aide financière de l’État pour études supérieures déjà insuffisante en temps normaux

(cf. la note de la CSL y relative), voire versement d’une prime unique immédiate – de nombreux étudiants

finançant leurs études partiellement par des emplois salariés souvent dans la restauration en sont

dépourvus pour l’instant – ;

 l’augmentation de l’allocation de vie chère non adaptée depuis 2009 ;

 l’augmentation du complément accueil gérontologique, largement insuffisant (cf. la note de la CSL y

relative) – les personnes âgées peuvent, le cas échéant, en temps normaux compter sur le soutien de

leurs proches, ce qui risque de se compliquer si la situation financière de ces derniers se dégrade – ;

 l’augmentation plus substantielle de la subvention de loyer – la mesure prise récemment par le

gouvernement est largement insuffisante au vu de l’évolution des loyers –, après la crise, une refonte

complète du système s’impose ;

 l’accélération du paiement du superprivilège pour les salariés en cas de faillite d’une entreprise ;

 la simplification et accélération de procédures permettant d’obtenir des aides sociales pour les ménages

qui font face à des cas de rigueur en raison de la situation actuelle, notamment par le versement d’avances

récupérables ;

 la suspension temporaire du paiement de leur loyer par les ménages connaissant des difficultés

financières en raison de la crise et la mise en place d’un fonds de compensation pour indemniser (avec

un plafonnement adéquat) les propriétaires privés affectés ;

 l’interdiction de coupure de l’approvisionnement en eau, gaz ou électricité pour cause de non-paiement

de ses factures pour toute la durée de l’état de crise.

 

Vous pouvez également suivre toutes les actualités de la Chambre des salariés sur Facebook  et sur Linkedin avec lien  sur notre page.

Un rôle d’information incontournable. Des réponses à vos questions.

La CSL édite régulièrement des brochures et des newsletters électroniques qui expliquent les droits des salariés. Vous pouvez consulter gratuitement le site www.csl.lu où vous trouverez une rubrique question-réponse détaillée et expliquée simplement sur vos droits. Pour être informés des actualités et des conférences-débats,  abonnez-vous à la Newsletter de la CSL

 

Publi rédactionnel réalisé par

 

Ailleurs sur le web