Mon compte

Pourquoi les médias sociaux sont bénéfiques pour nos enfants

Souvent présentés avec leurs risques et leurs effets néfastes, les réseaux sociaux ne sont pas nécessairement une menace pour les jeunes... Si ces derniers en font bon usage.

L’heure de la rentrée scolaire a déjà bien sonné, dans beaucoup de pays en Europe, notamment en Allemagne, en Belgique et en France. Au Luxembourg, les élèves ont encore 8 jours de répit avant de retourner sur les bancs de l’école.

L’occasion de faire le point sur les médias sociaux, qui figurent de plus en plus dans la panoplie des outils pédagogiques à la disposition des enseignants. Sur le sujet, Joanne Orlando, une chercheuse de la Western Sydney University, note que chez nos bambins l’usage des sites comme Facebook, Twitter et Instagram n’est pas une activité unique.

"Les enfants les utilisent de diverses façons, dont certaines ajoutent de la valeur à leur vie", écrit-elle dans un article récemment paru. Si elle reconnaît qu’il existe des risques associés à l'utilisation de ces médias, elle précise toutefois qu’"il est également important de comprendre où est leur valeur et comment guider les enfants à tirer le meilleur parti de leur temps en ligne".

Bénéfiques pour l’apprentissage

Des médias sociaux bénéfiques pour les enfants, donc. Pour la chercheuse, ils encouragent l'apprentissage. "C’est une plate-forme, qui permet de partager des idées, des informations et des points de vue", indique-t-elle. Ils peuvent donc avoir une valeur éducative importante : "Ils étendent l'information auxquelles les jeunes peuvent accéder, tout en leur donnant un aperçu de la façon dont les autres pensent et utilisent cette information", note l’universitaire.

À l’exemple d’une image Instagram, qui peut directement donner une idée de la façon dont un artiste aujourd'hui - ou de nombreux artistes du monde entier - interprètent et appliquent la technique cubiste de Picasso. Une vision, qui rend l'information sur Picasso réelle pour l'enfant, et qui apporte une compréhension plus approfondie des techniques utilisées par l’artiste.

Bénéfiques pour la santé

Outre l’aspect pédagogique, les médias sociaux seraient aussi bénéfiques pour les enfants qui ont des problèmes de santé. Dans le cas par exemple d’un groupe Facebook dédié à des maladies, qui peut aider les enfants à entrer en contact avec d'autres personnes, qui comprennent cette affection ou en même en souffrent.

"Cela peut leur apporter un soutien moral et créer chez eux un sentiment d'appartenance, au sein d’un espace d'expression sécurisé. Cela peut les aider à mieux comprendre et à faire face à leur maladie", détaille ainsi la chercheuse.

De nouvelles formes de relations sociales

Ces médias sociaux peuvent également déboucher sur de nouvelles pistes de relations sociales. C’est ce que pense Joanne Orlando, pour qui la connexion en ligne régulière sur des réseaux peut aider les jeunes à renforcer les amitiés qu’ils ont formé hors ligne.

Et pour les enfants qui se sentent marginalisés dans leur communauté locale, "les médias sociaux peuvent les aider à se connecter avec d'autres personnes qui partagent les mêmes intérêts ou la même vision de la vie", poursuit-elle. "Ils constituent également une plate-forme importante pour gérer les problèmes sociaux, tels que les problèmes raciaux. Ils peuvent contribuer à attirer l’attention au niveau national, voire international sur ces question".

Et les parents dans tout cela ?

Que devraient faire les parents ? Pour la chercheuse, une prise de conscience des avantages des médias sociaux peut aider les adultes à mieux comprendre pourquoi la technologie est si attrayante pour les jeunes. Les parents peuvent en outre mieux réaliser quelles sont les possibles utilisations positives de ces espaces en ligne. Et peuvent ainsi mieux en parler à leurs enfants.

"En abordant une conversation avec les enfants sur les médias sociaux, il est important de ne pas se braquer, mais bien de comprendre et accepter que les différentes générations utilisent la technologie différemment", suggère-t-elle. "En parler permet de mieux prendre conscience des problèmes en présence et de mieux orienter les enfants vers des usages positifs et dynamiques de la technologie".

L’article est disponible sur le site du réseau d’enseignement global world.edu.

Partagez cet article

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le avec vos amis :

Réagissez à cet article

Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour commenter cet article

Nos articles Société

Info Flash & Trafic

X
Notifications lesfrontaliers.lu
Recevez en temps réel les dernières actualités.
Vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaitez.
Les cookies nous permettent de fournir, protéger et améliorer nos services. En continuant à utiliser notre site, vous acceptez notre politique d’utilisation des cookies