Mon compte

Info Flash & Trafic

Quand un logiciel reconnaît les préférences sexuelles des humains

Selon des chercheurs américains un algorithme serait capable d’identifier les orientations sexuelles des hommes et des femmes, à partir d’une simple photo publiée sur le web.

Les outils de reconnaissance faciale seraient-ils vraiment plus physionomistes que l’oeil humain, au point de pouvoir identifier avec plus de 90% d’exactitude l'orientation sexuelle d'hommes et de femmes ? Et ce à partir de photos de leurs visages ?

C’est ce qu’ont démontré deux chercheurs en psychologie et informatique de l'Université de Stanford, dans un article publié dans le Journal of Personality and Social Psychology.

32.000 photos passées au crible logiciel et humain

Ils ont soumis les caractéristiques de plus de 32.000 visages à un logiciel d’intelligence artificielle. Les photos des visages ont été collectées sur un site de rencontres américain où les profils sont publics, et où les membres affichent leurs préférences sexuelles.

Les détails du visage humain ont tout d’abord été extraits des photos, puis soumis à un premier logiciel qui analyse les caractéristiques faciales. Ces dernières ont ensuite été transférées à une seconde application qui les connecte à l'orientation sexuelle. L’outil a pu ainsi distinguer correctement les personnes homosexuelles et hétérosexuelles : avec un taux de réussite de 81% chez les hommes, et de 71% chez les femmes.

Des photos de ces mêmes visages ont été soumises à des juges humains. Ces derniers ont réussi à identifier avec précision l’orientation sexuelle de 61% des hommes et de 54% des femmes seulement.

L’orientation sexuelle comme le nez au milieu de la figure ?

"Nous montrons que les visages contiennent beaucoup plus d'informations sur l'orientation sexuelle que ce qui peut être perçu et interprété par le cerveau humain", ont précisé les deux chercheurs dans leurs conclusions. Pour ces derniers, "conformément à la théorie hormonale prénatale de l'orientation sexuelle, les hommes et les femmes homosexuels ont en effet tendance à avoir des styles de morphologie, d'expression et de toilettage du visage sexuellement atypiques".

Et parmi les caractéristiques relevées par les deux auteurs : les femmes homosexuelles avaient des mâchoires plus larges et des fronts plus petits que les femmes hétérosexuelles. Les hommes gays avaient eux des mâchoires plus étroites, des nez plus longs et généralement moins de pilosité.

Une découverte non sans dangers

Leur découverte n’est pas sans dangers, et ils l’admettent plutôt deux fois qu’une : "Etant donné que les entreprises et les gouvernements utilisent de plus en plus des algorithmes de reconnaissance faciale par ordinateur pour détecter les traits intimes des personnes, nos résultats révèlent là une menace pour la vie privée et pour la sécurité des hommes et femmes homosexuels", précisent-ils dans la présentation de leur étude. "Nous avons été très troublés par ces résultats et avons passé beaucoup de temps à nous demander si nous devions les rendre publics. Nous ne voulions pas nous-mêmes rendre possibles des dangers que nous essayons de prévenir."

Consulter l'article publié dans le Journal of Personality and Social Psychology.

Partagez cet article

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le avec vos amis :

Réagissez à cet article

Portrait de mikylux
mikylux le

Quel fut le sort réservé  aux "bisexuels", que ce soient des hommes ou des femmes, pas si rares qu'on ne croit d'habitude, et qui ont bien dû fausser les résultats?

Sinon, ce n'est qu'une nouvelle illustration de la future supériorité de "l'intelligence artificielle" sur l'intelligence humaine au vu d'une "mémoire qui n'oublie rien" et d'une totale insensibilité émotionnelle sauf si elle a été programmée, elle aussi!

mikylux.

Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour commenter cet article

Nos articles Société

Info Flash & Trafic

X
X
Notifications lesfrontaliers.lu
Recevez en temps réel les dernières actualités.
Vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaitez.
Les cookies nous permettent de fournir, protéger et améliorer nos services. En continuant à utiliser notre site, vous acceptez notre politique d’utilisation des cookies