Reconfinement de la France à partir de vendredi jusqu’au 1er décembre
icon recherche
Société

Reconfinement de la France à partir de vendredi jusqu’au 1er décembre

"La hausse des contaminations est vertigineuse" en France, selon Matignon. Une attestation de déplaçement sera obligatoire, télétravail généralisé, réstaurants et bars fermés. Quelles sont les autres mesures ? 

Publié par Chrystelle Thevenot le 28/10/2020 | 5.428 vues

(LUDOVIC MARIN / AFP)

« Les mesures prises ne sont pas suffisantes. Le virus circule en France à une vitesse que même les prévisions les plus pessimistes n’avaient pas anticipé, a déclaré Emmanuel Macron, président de la République, c’est une 2e vague plus dure et plus meurtrière que la première. Nous devons mettre un coup de frein brutal aux contaminations (…) Nous sommes submergés par l’accélération soudaine de l’épidémie ». 

Emmanuel Macron a rappelé les objectifs qui sont de protéger les Français, les plus vulnérables, les plus jeunes, les soignants, les plus modestes et enfin « préserver notre économie ».

« J’ai décidé qu’il fallait retrouver le confinement qui a stoppé le virus. Tout le territoire est concerné (à l’exception des Outre-mers) » a précisé Emmanuel Macron.

Ces mesures entreront en application dans la nuit de jeudi 29 octobre à vendredi 30 octobre 2020 : « Et elles seront appliquées à minima jusqu’au 1er décembre  2020 » a annoncé Emmanuel Macron.

Ce qu’il faut retenir

  • Les crèches, les écoles, les collèges et les lycées resteront ouverts avec un protocole sanitaire plus strict, le télétravail sera généralisé, les services publics continueront et l’enseignement à l’université se fera à distance,
  • Les cimetières “demeureront ouverts” pour la Toussaint,
  • Des “tests rapides obligatoires” seront déployés “pour toutes les arrivées” dans “les ports, les aéroports“, et “pour les déplacements internationaux“,
  • Emmanuel Macron a confirmé une prise en charge jusqu’à 10 000 euros par mois pour les pertes dans les entreprises. Trésorerie pour les charges, les loyers, ainsi que des aides supplémentaires pour les très petites entreprises,
  • Les usines, les exploitations agricoles, les bâtiments et travaux publics continueront de fonctionner. L’économie ne doit ni s’arrêter, ni s’effondrer,
  • Une nouvelle attestation de déplaçement sera mise en place. Elle sera prochainement disponible.
  • Les salariés et les employeurs qui ne peuvent pas travailler continueront à bénéficier du chômage,
  • Les commerces qui ont été définis au printemps comme non essentiels, les établissements recevant du public, notamment les bars et restaurants seront fermés.

Tous les quinze jours, le gouvernement français fera le point sur l’évolution de l’épidémie : « Nous déciderons, le cas échéant, de mesures complémentaires et nous évaluerons alors si nous pouvons alléger certaines contraintes » a conclu Emmanuel Macron.

Lire Couvre-feu aussi pour le Luxembourg pendant un mois

Ailleurs sur le web