Sommet européen : le premier Ministre a rappelé l’importance du travail des frontaliers
icon recherche
Société

Sommet européen : le premier Ministre a rappelé l’importance du travail des frontaliers

Xavier Bettel, premier Ministre au Luxembourg a participé à une vidéoconférence des membres du Conseil européen. Ils cherchent à mieux coordonner leurs actions. 

Publié par Chrystelle Thevenot le 30/10/2020 | 3.363 vues

Xavier Bettel, Premier ministre, ministre d'État

Un Sommet européen extraordinaire s’est tenu par vidéoconférence, jeudi 29 octobre 2020, sur la gestion de la crise sanitaire en Europe. Les 27 Etats membres de l’Union européenne dont le Luxembourg ont participé à cette réunion virtuelle.

Il faut à tout prix, durant cette période, éviter une compétition entre les pays, comme c’était le cas au printemps pour les masques. Les États membres devront plutôt s’unir dans une stratégie commune des personnes à vacciner en premier ” a déclaré Xavier Bettel, premier Ministre au Luxembourg.

Sur le sujet de la fermeture ou de l’ouverture des frontières, Xavier Bettel a été clair sur l’importance des frontaliers pour le Luxembourg, notamment dans les hôpitaux : “Nous n’y arriverons pas si les frontaliers ne peuvent plus venir travailler au Luxembourg” et a prévenu qu’en cas de fermeture des frontières, les patients allaient mourir les uns après les autres dans nos hôpitaux.

Xavier Bettel, Premier ministre, ministre d’État

Transferts de patients pour soulager les hôpitaux

Plus largement, l’Union européenne va mobiliser 220 millions d’euros pour financer des transferts de patients atteints du Covid-19 dans le but de soulager les hôpitaux surchargés d’un pays à l’autre par la 2e vague de la pandémie, a précisé, la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen.

Pour faciliter ces transferts, les Etats “doivent partager des données exactes et en temps réel” via une plateforme mise en place au niveau européen.

Illustration – Retours vidéos

L’appel de Merkel à ne pas fermer les frontières

Autre priorité abordée lors de ce sommet virtuel : la liberté de circulation.

La chancelière allemande Angela Merkel a demandé à ses homologues à ne pas refermer leurs frontières : “Pour l’Allemagne, pays au milieu de l’Europe, il est important que les frontières restent ouvertes, que l’économie continue de fonctionner, et que nous combattions la pandémie de concert“, a-t-elle déclaré, selon un communiqué de Berlin.

Aux frontières intra-européennes, Bruxelles suggère que les « voies réservées » pour le transport de marchandises, jusqu’ici limitées au fret routier, s’étendent aux transports ferroviaires, aériens et fluvial : “C’est une bonne avancée pour protéger le marché unique”, a commenté présidente de la Commission européenne.

Les futurs vaccins disponibles dans toute l’Europe

Les dirigeants européens se sont aussi mis d’accord pour mieux coordonner leurs stratégies vaccinales : Ursula von der Leyen a assuré que les futurs vaccins seraient disponibles pour tous les Etats “en même temps et aux mêmes conditions“, en fonction de la taille de leur population.

Pour ce faire, la Commission demande aux Etats de fournir leurs plans nationaux pour qu’elle s’assure que les infrastructures nécessaires sont bien prévues.

En attendant les vaccins, l’UE mise sur une campagne “massive” de tests, grâce à la généralisation de nouveaux test rapides.

100 millions d’euros ont été prévus par l’UE pour acheter et acheminer ces tests dits “antigéniques”. Le test antigénique permet de savoir rapidement si une personne est contaminée au Covid-19.

52 millions de téléchargements

La présidente de la Commission a aussi réclamé aux Etats une plus grande interopérabilité entre les applications de traçage nationales.

Tous les Etats membres n’ont pas mis à la disposition du grand public une telle application – 19 Etats membres en ont créé une, générant 52 millions de téléchargements soit un peu plus de 10 % de la population européenne.

Les Etats sont aussi invités à brancher les applications au portage européen lancé récemment.

Trois d’entre elles (Allemagne Irlande et Italie) ont été connectées au « système passerelle » dès le 19 octobre 2020. D’autres sont attendues au cours des prochaines semaines.

Lire Le couvre-​​feu au Luxembourg commence ce vendredi

Lire Reconfinement de la France à partir de vendredi jusqu’au 1er décembre

Lire Covid-19 : l’Allemagne se reconfine partiellement du 2 au 30 novembre

Ailleurs sur le web