icon recherche
Emploi

Sophie : « Les Français se surestiment quand ils cherchent un travail »

Portrait de Sophie une frontalière originaire de Manom, et employée dans une compagnie de transport, aux ressources humaines.

Publié par CaptainListe le 26/10/2018 | 17.167 vues

Un cursus traditionnel, une vie professionnelle maintenant épanouie

Sophie* a suivi le parcours classique pour qui souhaite travailler dans le secteur des ressources humaines. Une fois le cycle d’études supérieures terminé, elle a trouvé du travail au Luxembourg : « Pendant que j’étais encore étudiante, j’ai fait des stages dans des grandes entreprises cela s’est bien passé mais sans plus ; par contre, quand j’ai décroché un contrat de travail dans une société de transport, tout a changé ! »

En effet, c’est dans cette entreprise que Sophie s’est vraiment épanouie : « Je dois dire que les équipes avec qui je travaille sont très agréables à vivre ce qui est vraiment important pour moi. Il m’est déjà arrivé de travailler dans une autre entreprise avec une moins bonne entente entre les membres du personnel et les résultats étaient bien différents… ».

Quand tout le monde parle luxembourgeois autour de moi, c’est pas évident de s’intégrer…

Contrairement à d’autres frontaliers que nous avons interrogés (Nael chef d’entreprise : du BTS à Thionville, à la réussite au Luxembourg, ou Marc auditeur junior :« Pour moi, le Luxembourg était un choix naturel »), Sophie a eu quelques difficultés : « J’ai eu une période où tout le monde autour de moi parlait luxembourgeois et je dois dire que j’étais un peu perdue », pourtant notre frontalière connait l’allemand mais pour elle « cela n’a rien à voir avec le luxembourgeois, en tout cas je n’y comprends rien ! ».

… mais Sophie reconnaît une part de responsabilité française !

« J’ai remarqué quelque chose d’amusant, c’est que pour nous les français, j’ai vraiment l’impression que ce sont les autres qui s’adaptent plutôt que l’inverse. On se surestime pas mal comparé aux autres nationalités ; par exemple quand je fais passer des entretiens d’embauche, les candidats allemands sont beaucoup plus modestes alors qu’ils maîtrisent bien mieux les langues étrangères. C’est loin d’être le cas de la plupart des français…»

Sophie a essuyé quelques remarques car elle ne parlait pas luxembourgeois

Lorsqu’on demande si elle s’est intégrée sans souci dans la société luxembourgeoise, Sophie nous donne une réponse positive en nuançant toutefois son enthousiasme : « Oui, je me suis bien intégrée mais il est vrai que la langue a parfois donné lieu à des remarques qui laissaient transparaître un certain malaise de la part de mes interlocuteurs comme par exemple ‘’ah tu es française… Bon, tant pis’’ ou ‘’ah tu ne parles pas luxembourgeois’’ d’un air un peu méprisant. Mais dans l’ensemble ça s’est tout de même bien passé ; il faut aussi de son côté faire un effort pour être intégré… ».

A lire aussi : Sylvain, ex-frontalier : “Pour tout l’or du monde, je ne reviendrai pas au Luxembourg”

Le choix du Luxembourg pour son rayonnement économique et son contexte multiculturel

Sophie a choisi le Luxembourg pour des raisons professionnelles : « Je ne voulais pas me précipiter à Paris comme tout le monde ; mais lorsque j’ai commencé à faire des recherches en Lorraine je n’ai rien trouvé qui m’intéressait alors qu’au Grand-Duché, beaucoup de grandes entreprises sont présentes. Bien sûr le salaire était plus avantageux mais pas forcément en stage lorsque j’ai commencé. Il y a aussi le fait que le contexte soit multiculturel je trouve ça toujours intéressant ; le Luxembourg est très différent de la France et pourtant juste à côté de nous ! »

La vie de frontalier convient à Sophie pour le moment

Notre frontalière n’a pas l’intention de s’installer au Luxembourg : « Je ne compte pas déménager au Luxembourg, d’autant plus que mon compagnon et ma famille vivent et travaillent en France, je n’ai pas de raison autre que professionnelles d’aller au Luxembourg ».

* le prénom a été modifié 

Le portrait de Sophie avait initialement été publié fin 2016.

Deux fois par semaine, recevez gratuitement la newsletter de lesfrontaliers.lu

Commentaires Réagir à cet article 32 commentaires plus bas

Ailleurs sur le web

cossicossa
31 messages
Il y'a 2 années

Sans aller jusque là croustibatt, je me permets quand même de rappeler que le Français est la langue officielle du Lux et que tout luxembourgeois, ayant fait un minimum d'étude, parle français. Je ne suis pas certain que nos amis allemands rencontrent le même problème face à leurs collègues luxembourgeois, car de ce que j'ai pu constater, les luxembourgeois ne s'offusquent pas de devoir tenir des conversations en Allemand  et ne reprochent pas aux Allemands de ne pas parler luxembourgeois. J'y vois peut-être quelque chose de plus profond qu'un simple problème de langue!

croustibatt
34 messages
Il y'a 2 années

Oui je pense que pour bcp de Luxembourgeois les français (voire belges dans une moindre mesure), sont perçus comme des parasites. Et effectivement les allemands jouissent d'une belle cote ici. On est face à un racisme inavoué (inavouable), mais latent.

croustibatt
34 messages
Il y'a 2 années

Allez rampe encore un peu pour flatter tes maitres. Tu preferes cracher sur les français dont tu es, plutot que de constater la condescendance dont peuvent faire preuve nos amis Luxo...

loupblanc
Thionville | France | 2211 messages
Il y'a 2 années

Lux in the air .... Hanhanhan👍🏿🐺

 

cali3
17 messages
Il y'a 2 années

@ cossicossa

Ad 1) Et au risque de paraitre condescendant: eh oui, j’habite dans un pays qui s’appelle le Luxembourg, je suis luxembourgeois et j’ai envie de parler autour de moi le luxembourgeois : pourquoi faites-vous semblant de ne pas comprendre que c’est normal ???

Parce que le Luxembourg est un petit pays sûrement. (Si l’UEBL et le BENELUX existent d’ailleurs , c’est bien parce que les gouvernements français de l’époque ont traité le Luxembourg avec la condescendance que l’on nous reproche maintenant (en opposant une fin de non-recevoir à une proposition d’alliance économique…ils ont dû s’en mordre les doigts depuis d’ailleurs)  Mais à l’époque on était pauvres comme Job (et nous n’intéressions pas les frontaliers). Et non, je ne mélange pas tout, il faut parfois voir ce qui s’est passé dans  l’Histoire pour comprendre le présent....).

Ad 2) Lisez Houellebecq et en particulier son dernier roman. Il est assez visionnaire à ce sujet (mais ça doit être pour cela que les français ne l'aiment guère) !

Ad 3) J’en suis fort aise

jozf
Metz | FRANCE | 86 messages
Il y'a 2 années

Ouh.... c'est sûr que si tu te bases sur un "roman" pour établir tes propres vérités, les fils doivent un peu se toucher dans ta tête

blacklouve
3 messages
Il y'a 2 années

Moien. ..dat as normal!!! Je vis au Luxembourg, j'aime ce pays qui est devenu meng Land. ..

cali3
17 messages
Il y'a 2 années

Ca y est, voilà la rengaine de ce site comme d'habitude. Je me permets de rappeler à mes amis français que la situation linguistique au Luxembourg est la suivante : langues officielles = français et allemand ; langue nationale = luxembourgeois. Langue nationale veut dire entre autres langue maternelle. Nos amis français l'ignorent peut-être, mais pendant la 2e guerre mondiale, l'enseignement du français était proscrit au Luxembourg. Bon nombre de personnes qui ont maintenant aux alentours de 80 ans ne parlent donc pas ou très peu le français. Le français n'est pas la langue maternelle des luxembourgeois, mais une langue en effet que beaucoup parlent. Comme l'arabe en France. Aimeriez-vous que l'on s'adresse à vous en arabe dans les magasins en Moselle. Réfléchissez-y, vous tous qui trouvez les luxembourgeois "tellement hautains".

cossicossa
31 messages
Il y'a 2 années

Ouhla !! Par où commencer!  Il ne faut pas tout mélanger. Inutile de nous rappeler la situation linguistique comme une rengaine aussi. Nous n’y pouvons rien si le Français a été choisi comme langue officielle par les autorités Luxembourgeoise à l’époque.

1) La langue maternelle des Luxembourgeois est le Luxembourgeois certes, et les personnes âgées ne parlent pas (forcément) le Français, certes. Mais dans le cadre du travail, puisque c'est de ça qu'il s'agit, il est assez rare d'avoir des collègues suffisamment âgés (80 ans) pour qu'ils ne connaissent pas le Fr. On ne parle pas ici des professions qui sont en contact de la population comme  les professions de santé etc.... ou des familles qui s’installent au Luxembourg et vivent au sein de la population. La question n'est pas de savoir quelle est la langue maternelle de nos collègues mais d'utiliser celle que nous avons en commun. Or, nous savons bien que les Luxembourgeois apprennent et parlent le Français alors que le Français qui débarque de Paris Rennes ou même Nancy n'a jamais prononcé un mot de Luxembourgeois. C'est étrange comme parler anglais avec des italiens ou des espagnols, ou Allemand avec des Allemands en poste ici ne pose aucun problème alors que parler français entre francophones semble être un souci!

2) Je ne vois pas le rapport avec la langue Arabe en  France. Ce n'est ni la langue officielle du pays ni même une langue apprise  par toute la population. Un Arabe ne va pas s’adresser en Arabe à une personne dont il sait qu’elle ne va rien comprendre!

3) « vous tous qui trouvez les luxembourgeois "tellement hautains" » une généralisation un peu rapide.  Personnellement, j’en ai rencontré, mais pas plus qu’ailleurs !

croustibatt
34 messages
Il y'a 2 années

Quel regard portez-vous sur la France à l'heure actuelle ? Etes-vous un adepte du grand remplacement ? Non je me pose la question. Parce qu'on pourrai faire le meme genre de remarques avec la langue portuguaise dans cette optique ?!

cali3
17 messages
Il y'a 2 années

@ coccinelle

Il n'est apparemment pas destiné aux frontaliers allemands d'ailleurs qui ne s'expriment jamais (qui respérsentent 1/4 de la totalité).

Je pense que vous devrez revoir vous-même la définition de raciste et xénophiobe dans le dictionnaire.

Exclure qqn d'un site sous prétexte qu'il est luxembourgeois, ça s'appelle comment ??

T19
154 messages
Il y'a 2 années

Comment gagner de l'argent ?

Achetez un français au prix qu'il vaut et revendez-le au prix qu'il croit valoir.

 

blacklouve
3 messages
Il y'a 2 années

Je suis enfin, j'étais française. ..et en lisant les commentaires de français ...je suis contente d'être Luxembourgeoise. Je trouve que le minimum est d'essayer de parler la langue du pays qui vous fait vivre. J'ai appris le Luxembourgeois au centre de langue. Je fais des erreurs mais j'essaie au moins. J'ai des collègues allemand. Leur allemand est très proche du luxembourgeois. .mais pour savoir cela il faut comprendre un peu le luxembourgeois.
Addi an merci.

KBiren
6 messages
Il y'a 2 années

J'ai du mal à vous suivre. Il est tout à fait normal que les luxembourgeois soient fier de leur langue comme les français. Donc c'est tout à fait normal.

Après, je me permet de supposer que la différence d'attitude entre des allemands et des français vient de la suituation du marché de l'emploi: un candidat français va devoir beaucoup plus se battre pour trouver un emploi qu'un allemand ce qui le pousse à essayer de se démarquer et donc se surrestimer.

C'est un avis personnel, mais je ne pense pas qu'il fasse crier au scandale.

Et puis chez nous, en Belgique, on sait bien que les français on toujours tendance à se surévaluer...

cossicossa
31 messages
Il y'a 2 années

@Cali3. A aucun moment j'ai pu dire qu'il n'était pas normal que les Luxembourgeois parlent leur langue, c'est du grand n'importe quoi. Je pense justement le contraire et comme je l'ai dit dans mon poste, la question concernait le langage utilisé sur le lieu de travail et entre collègues. Les Francais qui ne vivent pas au Lux n'ont pas d'obligation ni l'impératif d'apprendre la langue si ils ont des collègues qui ont appris le francais et qui le parlent du fait que c'est la langue officielle du pays, c'est mon avis et je me fous de ce que Houellebecq pense et de ce que le méchant gouvernement français a fait bien avant que je ne vois le jour. Et encore une fois ce n'est pas notre choix, et c'est un peu nul de nous culpabiliser avec de l'Histoire et de la politique d'autrefois. En revanche il est évident et naturel que ceux qui ont choisi de devenir luxembourgeois ou qui s'installent au pays fassent la démarche de parler la langue.

@Blacklouve, c'est tout à votre honneur d'avoir appris le Luxembourgeois et tout à fait normal aussi,  mais vous semblez oublier, comme beaucoup de vos compratriotes, que si ce pays nous fait vivre (nous frontaliers) ce n'est pas par pure charité, l'inverse est vrai aussi. Les choses ne sont pas à sens unique!

Maintenant, si  le Luxembourgeois devient la première langue (ou langue officielle, ce qui est différent!) comme le demande une récente pétition, les Français, les Belges, les Allemands et les autres devront s'y plier et apprendre la langue pour y travailler, à moins que tout naturellement, l'Anglais ne s'impose...!

stevew
6 messages
Il y'a 2 années

Gudde Moien PAPA,

Fiston

 

stevew
6 messages
Il y'a 2 années

 

stevew a écrit: Gudde Moien PAPA, Fiston  

j`ai lu les commentaires ,ma conclusion ou il manque de la matière grise il en manque .

Si tu va en France la plus part des français ne connaît qu`une langue max deux .

Une grande partie des Allemands qui viennent travailler au Luxembourg font des cours du soir de Luxembourgeois qu`ils payent de leurs poche ( ma Femme donne certains de ces cours en Allemange dans la VHS)

La langue Luxembourgeoise est une Langue germanophone pour ça les Lux ont plus facile de parler l`Allemand .

Tout ça et encore plus on ne retrouve pas dans les commentaires tu voie quelle niveau ..à ne pas perdre le temps avec .

Amuse toi bien

by Papa

stevew
6 messages
Il y'a 2 années

Villmools Merci, PAPA

Fiston

Have a good day.

hun. If you wanna eat fruit go to the farmers market with Candie

wolfman
24 messages
Il y'a 3 semaines

Je me permet de relever un sujet sous jacent et récurrent. Nous partons du constat fait par Sophie que les français se surestiment puis nous faisons encore le constat probant qu’ils sont imperméables aux langues. Puis des commentaires acerbes fusent sur l’absence d’implication des travailleurs français non résidents sur l’apprentissage de la « langue lLuxembourgeoise ». 
Faut il rappeler que le Luxembourgois n’est reconnu comme langue que depuis peu de temps? Que cette reconnaissance portée par Mr Junker n’a visé qu’à proteger des particularismes locaux et donc en philigrame la notion d’identité Luxembourgeoise?! 
Nous pouvons également reconnaître en face de la surestimation des travailleurs français une nette propension d’une part grandissante de la population Luxembourgeoise à une forme de protectionnisme nationaliste ?
Ne peut on également évoquer là différence de niveau d’instruction?
Même si la France a clairement dégringolé dans ce classement le niveau d’instruction délivré est plutôt bien devant celui prodigué au Luxembourg et je ne parle pas du niveau d’instruction Allemand qui a mon sens est encore mieux loti que le Français. 
Je relève qu’à la fois le Luxembourg est une formidable chance, un bassin d’emplois très attractif mais que ce pays constate avec amertume sa dépendance avec la main d’œuvre frontalière. Et pour protéger son identité son choix s’est porté sur le critère de la langue. C’est bien un critère discriminant non ?
Je me demande combien seraient prêt à s’éviter un tel stress si la France leur offrait une opportunité d’emploi près de chez eux? 
Autre chose : qu’en est il de l’application des grilles de salaire en termes d’égalité ?de l’accès aux postes à responsabilités réservés aux Luxembourgois à qualification non équivalente ? 
Je crois qu’en réalité les Français ont bien conscience de ces différences de traitement et que les écarts entre nationaux et frontaliers justifient la négociation. Je ne dis pas une égalité aveugle. Je dis simplement qu’il faut remettre les choses en perspective. Il y a à mon sens trop d’amertume qui se développe de part et d’autre et ce serait dommage de bâtir des frontières dans un espace européen 

jeanmi3
1 messages
Il y'a 3 semaines

Posté par: cali3 @ cossicossa Ad 1) Et au risque de paraitre condescendant: eh oui, j’habite dans un pays qui s’appelle le Luxembourg, je suis luxembourgeois et j’ai envie de parler autour de moi le luxembourgeois : pourquoi faites-vous semblant de ne pas comprendre que c’est normal ??? Parce que le Luxembourg est un petit pays sûrement. (Si l’UEBL et le BENELUX existent d’ailleurs , c’est bien parce que les gouvernements français de l’époque ont traité le Luxembourg avec la condescendance que l’on nous reproche maintenant (en opposant une fin de non-recevoir à une proposition d’alliance économique…ils ont dû s’en mordre les doigts depuis d’ailleurs)  Mais à l’époque on était pauvres comme Job (et nous n’intéressions pas les frontaliers). Et non, je ne mélange pas tout, il faut parfois voir ce qui s’est passé dans  l’Histoire pour comprendre le présent....). Ad 2) Lisez Houellebecq et en particulier son dernier roman. Il est assez visionnaire à ce sujet (mais ça doit être pour cela que les français ne l'aiment guère) ! Ad 3) J’en suis fort aise
 

En 1974 c 'est vieux , j avais postulé pour un poste au Luxembourg dans une agence immobilière
1a reçu un télégramme pour une entretien me suis déplacé le patron n'étais pas la. 2ème télégramme idem. le 3ème me suis pas déplacé.
2a j ai continué ma carrière en France mon métier de comptable dans la sidérurgie. En 2006 on me propose un poste au luxembourg chez Arcelormittal au siège ex chateau de L' ARBED j ai 52 ans je refuse et continue ma carrière MR MITTAL ne parle pas le Luxembourgeois. En 2012 suis invité à Londres pour les jeux olympique pendanr 3 jours.
3a Je ne regrette rien et gagne bien ma vie en retraite même si on nous taxe de trop
4a Si cette Société immobilière m avais embauché il aurait participé à l' effort national du Luxembourg en 1974 pays ou au kirchberg il n y avais que la foire internationale et me suis fait engeulé parce que j avais garé ma voiture sur un terrain de paysan, depuis terminé.
5a Vous héritez de la 2 ou 3ème génération je vous conseille de lire la france et ses mensonges de François de Closet pour avoir un avis sur notre pays
6a Mittal licencie et vend ses terrains au Luxembourg LE LOTO
 

wolfman
24 messages
Il y'a 3 semaines

Posté par: wolenweider C’est connu que les Français sont tous des lumières. C’est d’ailleurs pour cela qu’on a pas besoin d’eclairage sur les autoroutes en France !
 

On a pas besoin d’éclairage sur nos autoroutes parceque tant d’automobilistes étrangers les traversent à bâton rompu et plein phares. 

d33p
13 messages
Il y'a 1 semaine

Hello tout le monde,
Il suffit d'un poste comme celui-ci, qui pour moi est vide de contenu d'ailleurs, pour raviver de vieilles querelles.
Aimons-nous les uns les autres.
Peu importe notre culture, notre langue... Ce qui compte, c'est notre potentiel à nous-même à connaître d'autres langues et à aller vers les autres, les autres cultures, les comprendre, se faire comprendre, les respecter, se faire respecter.
Il y a des imbéciles et des gens bien dans chaque pays / culture je vous l'assure :-)
Je suis français, très content d'aimer mon terroir et surtout très fier d'aimer découvrir le terroir des autres, c'est ça la richesse.
Au pire, l'anglais est sorti au niveau mondial comme moyen de communication, soit, parlons tous anglais, si ça embête, pour je ne sais quelle raison de parler Français ou Luxembourgeois, comme ça, pas de jaloux :-)

titipsi
159 messages
Il y'a 1 semaine

C'est vieux comme le monde et en effet c'est très décevant. J'ai parfois secondé le HoU ou le RH quand il cherchait un candidat.
J'ai connu de soi-disant "informaticiens" se présentant pour un poste de sys-admin qui ne savaient pas ce qu'était le DHCP et le DNS ! A côté de ça, des non-diplômés de hautes écoles ayant juste le BAC ^pu BAC+2 en IT et qui s'étaient auto-formés matrisaient le sujet.
En résumé, les faciès les plus charmant(e)s sont souvent les moins compétente)s !
Moralité : ne vous fiez jamais aux diplômes ou aux prétentions des candidate)s qui pensent encore que les recruteurs sont des idiots ou manipulables ! Comme vous le savez, rien ne vaut de poser des questions techniques au candidat lors de l'interview ou de présenter au candidat un cas pratique pour évaluer son niveau; au pied du mur il ne pourra pas vous mentir.
Ceci dit, cela ne garantit pas encore qu'il s'intégrera bien et sera fiable....

titipsi
159 messages
Il y'a 1 semaine

Posté par: cossicossa Sans aller jusque là croustibatt, je me permets quand même de rappeler que le Français est la langue officielle du Lux et que tout luxembourgeois, ayant fait un minimum d'étude, parle français!
 
Pff. encore unh esprit français bien typiqsue ! Désolé, le francais n'est qu'une DES langues officielles au Luxembourg. Dans la majorité des PME et dans bcp de ministères, on parle Luxembourgeois.

 

d33p
13 messages
Il y'a 1 semaine

Hello,
Dans l'ensemble, en gros, à l'heure actuelle.
Il y a des années, des décénnies, avant... L'emploi, c'était une poignée de main, une relation de confiance et de l'échange des deux partis. Des postes pour 10, 15 ans, une vie...
Maintenant, de plus en plus, le recruteur veut le moins cher mais soit disant avec une minimum de qualité (on se croirait en grande surface avec des produits beaux visuellement mais plein de choses pas bonnes pour la santé à l'intérieur :-) ), l'employé veut celui qui paie le plus... Et est prêt à changer de patron comme de chemise pour 100 euros.
Je vais citer Rabelais "science sans conscience n'est que ruine de l'âme".
En informatique, c'est marrant, on est filtré sur des mots clefs, des noms d'outils particuliers, et s'ils n'apparaissent pas dans le CV, on ne vaut rien. C'est bien de connaitre un outil, mais cela ne fait pas tout, bien au contraire. Ce qui compte, c'est le potentiel de chacun à apprendre, à vouloir apprendre, bien au - dela d'avoir travaillé sur un outil particulier.
Et si je peux ajouter, on s'éloigne bien de l'humain, chose qui me gêne fortement. (cf les contrats ultra volatiles)