Un français, arrêté avec 442 paquets de cigarettes achetés au Luxembourg
icon recherche
Société

Un français, arrêté avec 442 paquets de cigarettes achetés au Luxembourg

Des gendarmes ont arrêté un automobiliste français qui venait acheter des centaines de paquets de cigarettes et plus de 30 kilos de tabac pour les revendre en France.

Publié par EddyThaux le 18/11/2020 | 2.375 vues

Crédit photo : Myriams-Fotos

Dans l’Aube, jeudi dernier, les militaires de surveillance et d’intervention de la gendarmerie de Rosières ont bien été surpris en contrôlant un automobiliste.

Le conducteur s’était rendu dans la journée au Luxembourg à plus de 300 km pour faire ses achats et les revendre, tranquillement en France. Il était déjà minuit trente quand les gendarmes sont intervenus.

Ils ont découvert pas moins de 442 paquets de cigarettes et 54 pots de tabac à rouler (31 kilos). Il y en avait pour 4 303,20 €. Les gendarmes ont aussi découvert dans le véhicule la somme de 3 075 €.

Quelle quantité aurait-il pu avoir ?

Pour rappel, depuis le 8 juillet 2020, l’Assemblée nationale française a voté un nouvel amendement. On peut rapporter des autres pays (Europe ou non), 200 cigarettes (une cartouche), 100 cigarillos, 50 cigares, autres que cigarillos, 250 grammes de tabac à fumer.

Il avait déjà fait 6 allers-retours au Luxembourg

Il a reconnu que depuis le début de l’année c’était la 6ème fois qu’il faisait les trajets France-Luxembourg pour la même raison. Il a été mis en cause pour détention frauduleuse de tabac en vue de le revendre. Il devra répondre de ses actes devant le tribunal.

Sans doute ses ventes étaient-elles très lucratives pour l’inciter à parcourir 600 km aller-retour pour acheter des cigarettes et du tabac en vue de le revendre en France.

Qu’est devenue la marchandise ?

Avec l’accord du parquet de Troyes, le numéraire et le véhicule ont été saisis.

La totalité du tabac saisi est partie en fumée après incinération.

A lire : Avec quelle quantité d’alcool et de tabac peut-on revenir du Luxembourg ?

Ailleurs sur le web