Jours fériés légaux au Luxembourg : mode d’emploi
logo site
icon recherche
Emploi

Jours fériés légaux au Luxembourg : mode d’emploi

Comment définir les jours fériés au Luxembourg ? Est-ce un droit ou non ? Quelles sont les règles pour les salariés et les apprentis ?

Publié par Pauline Dechanet le 02/05/2022 | 29.873 vues

Tous les salariés ayant un statut de droit privé sont concernés par les règles en matière de travail de jour férié légal. Néanmoins un règlement grand-ducal pose des règles spéciales pour les salariés occupés dans les entreprises à caractère saisonnier.

Lire Jours fériés : les ponts possibles au Luxembourg en 2022

 Jours fériés légaux : définition

L’expression « jours fériés légaux » vise des jours de fêtes civiles et religieuses qui sont fixés par la loi.

Le Code du travail procède à l’énumération des jours fériés légaux et détermine par ailleurs un certain nombre de règles à appliquer aux salariés et apprentis à l’occasion d’un jour férié légal.

Le principe est que ceux-ci sont dispensés par la loi de travailler lors d’un jour férié légal. Les jours fériés légaux comptent ainsi pour le calcul de la durée de travail hebdomadaire et sont rémunérés comme si le salarié avait travaillé.

Ainsi pour chaque jour férié légal tombant sur un jour ouvrable, le salarié a droit à une rémunération correspondant au nombre d’heures de travail qu’il aurait normalement prestées ce jour-là. Il en est de même d’un jour férié tombant sur un dimanche et remplacé par un jour de congé compensatoire.

Cependant, certains salariés se voient refuser le bénéfice de leur salaire correspondant au jour férié. Il s’agit de ceux qui :

  • par leur faute, n’ont pas travaillé la veille ou le lendemain du jour férié en question ;
  • se sont absentés sans justification pendant plus de 3 jours au cours des 25 jours ouvrables ayant précédé le jour férié, même si leurs motifs d’absence sont valables.

Consulter notre rubrique Le droit des salariés

11 jours au Luxembourg

Onze jours sont considérés au Luxembourg comme étant des jours fériés légaux :

  • le nouvel An (1er janvier) ;
  • le lundi de Pâques ;
  • Le premier mai ;
  • la journée de l’Europe (9 mai) ;
  • L’Ascension ;
  • le lundi de Pentecôte ;
  • le jour de la célébration publique de l’anniversaire du Grand-Duc (23 juin) ;
  • l’Assomption (15 août) ;
  • la Toussaint (1er novembre) ;
  • le premier jour de Noël (25 décembre) ;
  • le deuxième jour de Noël (26 décembre).

À part ces jours fériés légaux, il existe encore un certain nombre de jours de fête locale ou de jours de fête d’usage, tels que le lundi de Carnaval, le 2 novembre ou encore le lundi de kermesse à Luxembourg-Ville.

Ces jours ne sont pas d’office des journées libres pour les salariés. Ils doivent donc en principe se présenter à leur lieu de travail. Il reste cependant loisible à l’employeur d’accorder ces jours de fête à son personnel en plus des jours fériés légaux. Des conventions collectives peuvent également les reconnaître aux salariés.

Lire : les congés extraordinaires au Luxembourg

Sources : Chambres des Salariés Luxembourg

Ailleurs sur le web