logo site
icon recherche
Forum / Mobilité & Transports

L’Allemagne s’érige aussi contre l’interdiction européenne  

Illustration du profil de
freakdedansfreakdehors
865 Messages

Hors ligne

Il y a 1 an   

Excellent article, mais comme nous sommes dirigés par des incompêtents à Bruxelles.

L’Union européenne veut interdire la vente des voitures à moteur à combustion d’ici 2035. Mais cette décision suscite des protestations croissantes de la part de plusieurs États membres. Après l’Italie, c’est l’Allemagne qui veut elle aussi une révision du délai ainsi que l’autorisation d’utiliser des carburants synthétiques pour conserver son parc automobile actuel neutre en CO2.

Si l’échéance du 1er janvier 2035 et l’interdiction de vente des nouvelles voitures à moteur à combustion dans l’Union européenne semblent encore lointaines, la décision intervenue récemment continue de susciter l’inquiétude, la panique et même les protestations à tous les niveaux. Carlos Tavares, le PDG de Stellantis, n’a cessé d’expliquer qu’en raison de leur prix élevé, les voitures électriques seront à l’origine d’une nouvelle fracture sociale, car de nombreuses personnes ne pourront tout simplement plus s’acheter de véhicule. Dans un autre style, l’ACEA, la Fédération de l’Industrie automobile, a quant à elle prévenu de nombreuses pertes d’emplois que générera le passage à la voiture électrique. Que des prévisions pessimistes donc.

Certains pays ont également déjà manifesté leur opposition à cette décision d’interdiction. Le Premier ministre italien, Giorgio Meloni, a déjà expliqué que cette interdiction n’aura pas cours en 2035 sur son territoire, car « ce scénario est tout simplement irréaliste et fera perdre leur emploi à de nombreuses personnes ». En Italie, l’industrie automobile emploie plus de 250.000 individus et représente environ 8,5% de l’activité économique. Et, manifestement, il n’a pas fallu attendre très longtemps : le groupe Stellantis vient d’annoncer qu’il allait bientôt licencier plus de 2.000 travailleurs dans le cadre d’une restructuration visant à électrifier la gamme de véhicules.


Illustration du profil de
freakdedansfreakdehors
865 Messages

Hors ligne

Il y a 12 mois   

Maintenant ce sont 7 pays Européens qui ne veulent pas de l'électrification en 2035, mais avec un carburant essence modifié, excellent donc les bons jours de cette loi absurde risque de disparaitre ...