3 questions sur la période d’essai au Luxembourg
icon recherche
Emploi

3 questions sur la période d’essai au Luxembourg

La période d'essai permet de s'assurer que le salarié embauché convient au poste sur lequel il a été recruté mais aussi au salarié d'apprécier si les fonctions occupées lui conviennent. Cette période peut-elle être renouvelée ou prolongée ? Sous quelles conditions ?

Publié par Chrystelle Thevenot le 08/01/2021 | 1.680 vues

Si vous venez d’être embauché au Luxembourg, dans votre contrat, vous avez sûrement une période d’essai à effectuer. De quoi parle-t-on ?

Une clause d’essai peut être insérée dans n’importe quel contrat de travail, qu’il soit à durée déterminée ou à durée indéterminée.

Quel est le but ? La période d’essai permet à l’employeur de porter un jugement sur les capacités professionnelles du salarié et au salarié de se faire une idée du travail qu’il aura à accomplir.

La période d’essai peut-elle être renouvelée ?

Non, dans le cadre d’une seule et même relation de travail, la période d’essai ne peut être prévue qu’une seule fois. Elle n’est pas renouvelable.

Lorsqu’à la fin du CDD, la relation de travail se poursuit à travers un CDI, celui-ci ne peut plus prévoir de période d’essai.

La période d’essai peut-elle être prolongée ?

Si une période d’essai ne peut pas être renouvelée, il est en revanche, possible de la prolonger, mais seulement dans l’hypothèse où l’exécution du contrat de travail est suspendue pendant la durée de l’essai comme par exemple le congé ou la maladie du salarié.

L’essai est alors prolongé automatiquement d’une durée égale à celle de la suspension du contrat.

Cependant, la prolongation maximale est de 1 mois, même si la maladie/le congé du salarié provoque(nt) une absence allant au-delà de cette limite.

A quel moment et selon quelle forme la période d’essai doit-elle convenue ?

Elle est convenue et accomplie tout au début de la relation de travail.

D’ailleurs, la loi exige expressément que la clause afférente du contrat individuel de travail soit stipulée par écrit au plus tard lors de l’entrée en service du salarié.

Cela signifie qu’une clause d’essai convenue oralement est nulle. De même, une période d’essai contenue dans un contrat signé par le salarié quelques jours, voire semaines, après son entrée en service ne saurait plus produire d’effet.

Lorsque la convention collective de travail applicable à l’entreprise contient une disposition établissant que le contrat de travail de chaque salarié nouvellement embauché sera précédé d’une période d’essai, l’inscription de la clause d’essai dans le contrat de travail individuel n’est pas requise.

Vous pouvez également suivre toutes les actualités de la Chambre des salariés sur Facebook  et sur Linkedin avec le lien sur notre page.

Un rôle d’information incontournable. Des réponses à vos questions.

La CSL édite régulièrement des brochures et des newsletters électroniques qui expliquent les droits des salariés. Vous pouvez consulter gratuitement le site www.csl.lu où vous trouverez une rubrique question-réponse détaillée et expliquée simplement sur vos droits. Pour être informés des actualités et des conférences-débats,  abonnez-vous à la Newsletter de la CSL

Publi rédactionnel réalisé par

Ailleurs sur le web