Vague de faillites au Luxembourg et dans les pays frontaliers
logo site
icon recherche
Emploi

Vague de faillites au Luxembourg et dans les pays frontaliers

La crise sanitaire liée à la Covid-19 a entraîné une dégradation de la santé des entreprises. Quelles sont les répercussions au Luxembourg, en Belgique et en France ? 

Publié par Chrystelle Thevenot le 19/01/2021 | 11.855 vues

Crédit photo : Statec

Les chiffres pour l’année 2020 des défaillances d’entreprises au Luxembourg, en Belgique et en France ne sont pas encore arrêtés, puisque des procédures dans certains tribunaux sont encore en cours.

De plus, de nombreuses entreprises continuent de bénéficier des aides des différents gouvernements avec notamment l’activité partielle, les aides du fonds de solidarité, les reports et exonérations de cotisations sociales et les prêts garantis par l’Etat.

Dans ce contexte, des premiers chiffres peuvent être avancés donnant une tendance allant vers la baisse du nombre de faillites en 2020. 

Au Luxembourg

1 206 entreprises ont été déclarées en faillite au Luxembourg selon le Statec. En 2019, 1 239 sociétés étaient en faillite et 1 168 en 2018.

Ces défaillances ont entraîné une perte de 2 032 postes d’emploi, contre 2 178 en 2019 et 2 085 en 2018.

Elle se divise par branches d’activité économique : construction (31%), services non financiers (23%), Horesca (19%), commerce (17%), industrie (9%) et services financiers (2%).

En Belgique

7 935 entreprises ont fait faillite soit une diminution de 33 %, selon Graydon, spécialisée en gestion de crédit et marketing.

Les secteurs les plus touchés ont été ceux de la construction et de l’horeca, mais c’est dans la vente au détail que le plus grand nombre d’emplois sont menacés.

En France

Du 1er septembre au 30 novembre 2020, 7 465 ouvertures de procédures collectives ont été enregistrées, soit une baisse de 37 % par rapport à la même période de 2019, selon les chiffres récoltés par les greffiers des tribunaux de commerce de France.

En tout, les défaillances devraient baisser de 15 000 cette année par rapport à 2019.

De nombreux économistes précisent que cet accalmie ne pourrait pas durer et qu’une violente vague touchera l’ensemble des entreprises en 2021 notamment à la fin des aides publiques et les remboursements des prêts garantis par les Etats.

Lire Les postes les plus recherchés au Luxembourg

Ailleurs sur le web