icon recherche
Emploi

Portrait de Laura, une frontalière

Portrait - Laura, 25 ans, chargée de communication dans une société au Luxembourg depuis un an. Quel est son salaire, son ressenti, son expérience ? 

Publié par Chrystelle Thévenot le 23/10/2019 | 15.241 vues
comments6 commentaires

Le Luxembourg offre une belle opportunité aux jeunes diplômés.

Laura, 25 ans, originaire de Metz, travaille comme chargée de communication dans une start-up à Esch-sur-Alzette. Diplômée d’un master LEA – Commerce et stratégie à l’international, elle avoue sans ambages « être épanouie dans son nouveau travail ». C’est une première expérience réussie.

Lesfrontaliers.lu : Pourquoi as-tu choisi de venir travailler au Luxembourg ?
Laura : Après mon master, je souhaitais travailler en priorité à Nancy ou à Metz car j’y avais mes groupes d’amis et mes proches. Je pensais ne pas avoir l’énergie pour effectuer les trajets quotidiens vers le Luxembourg. Mais je n’ai pas trouvé de travail dans mon secteur et j’ai fini par postuler au Grand-Duché, un pays qui permet de mettre en application l’aspect international de ma formation..!

Il faut reconnaître que la communication est une activité très concurrentielle et je crois que les bonnes places sont chères. J’ai passé trois entretiens au Luxembourg avant d’accepter ce poste. J’ai choisi une structure à taille humaine pour la qualité des échanges entre les salariés. On n’est pas anonyme et le monde des Big Four ne m’attirait pas vraiment.

2.507 euros par mois et des tickets restaurants

Lesfrontaliers.lu : Est-ce que l’on gagne mieux au Luxembourg qu’en France ?
Laura : Je gagne le revenu minimum qualifié soit 2.507 euros brut. J’ai la chance d’avoir aussi des tickets restaurants fournis par mon employeur. Il est certain que je gagne mieux ma vie que certains de mes amis. Cependant, si je souhaitais me rapprocher de la frontière Luxembourgeoise, ce serait presque un peu juste pour payer le loyer et tout ce qui incombe. Parce qu’il est vrai qu’emprunter quotidiennement le train, c’est parfois pesant… Il faut choisir entre confort de vie et économies.

Lesfrontaliers.lu : Être célibataire et travailler au Luxembourg, financièrement est-ce un désavantage par rapport à un couple ?
Laura : J’ai attentivement suivi la pétition pour la baisse des impôts des célibataires. Elle avait recueilli 6.800 signatures. J’y suis favorable parce que je pense dépenser autant qu’un couple sans enfant. (Elle sourit) Quand on voyage aussi, la chambre single est toujours plus chère que la double. Ce n’est pas tout à fait juste.

Utiliser son argent à des fins plus écolos

Lesfrontaliers.lu : Tu dis être très attachée au respect de l’environnement, que penses-tu du Grand-Duché ?
Laura : Les frontaliers ont un bon niveau de vie car le salaire est plus élevé. Ils peuvent mieux consommer mais je les trouve moins sensibles à l’environnement alors qu’ils ont les moyens financiers de préserver notre planète. C’est un drôle de paradoxe. Les transports sont un bon exemple. Le nombre de personnes seules dans leurs voitures est impressionnant. Il faut avouer que les transports en commun pourraient être améliorés mais il existe des alternatives plus respectueuses de l’environnement. Ce serait une manière utile d’utiliser son argent à des fins plus écologiques.

De plus, je suis végétarienne. Et je trouve que les commerces au Luxembourg offrent plus d’alternatives qu’en France. Les rayons dédiés au « No meat » sont plus importants. C’est vraiment bien.

Lire : Trop d’impôts pour les célibataires au Grand-Duché ?

N.B. Si vous souhaitez faire partager votre expérience, contactez nous par mail [email protected] 

Ailleurs sur le web

Exilor
122 messages
Il y'a 1 mois

Master => salaire minimum et même pas de véhicule de fonction, cherchez l'erreur... c'est à cause de ce genre de personne que les salaires sont tirés vers le bas... Elle se rendra assez vite compte qu'elle est sous payée par rapport au marché.

Raiisin
34 messages
Il y'a 1 mois

Posté par: Exilor Master => salaire minimum et même pas de véhicule de fonction, cherchez l'erreur... c'est à cause de ce genre de personne que les salaires sont tirés vers le bas... Elle se rendra assez vite compte qu'elle est sous payée par rapport au marché.
 

ça dépend comment vous vous placez ...
Comme il est indiqué la communication est un secteur concurrentiel, doit y avoir beaucoup de candidats pour peu d'offres. Donc la loi de l'offre et la demande s'applique ici. C'était pas elle, c'était un autre.
Elle semble sortir d'un master lambda en commerce, en France elle aurait gagné 100-200e au dessus du smic.
De plus c'est pas si facile que ça de négocier son salaire au début :)

Charline2018
6 messages
Il y'a 1 mois

Je suis d'accord avec Raiisin, il faut arrêter de dire que c'est pas assez comme le dit Exilor. Il a sûrement un super job, bien payé et de nombreuses années d'expérience.
Ma nièce travaille dans une agence à Metz depuis 3 ans et elle a 1700 euros bruts soit environ 1300 nets par mois. Je pense qu'elle serait contente d'avoir le salaire de cette Laura. 

ipom
France | 338 messages
Il y'a 1 mois

Posté par: Charline2018 Je suis d'accord avec Raiisin, il faut arrêter de dire que c'est pas assez comme le dit Exilor. Il a sûrement un super job, bien payé et de nombreuses années d'expérience. Ma nièce travaille dans une agence à Metz depuis 3 ans et elle a 1700 euros bruts soit environ 1300 nets par mois. Je pense qu'elle serait contente d'avoir le salaire de cette Laura. 
 

Charline, vous êtes complètement hors-sujet.
Comparer votre nièce qui travaille en france (donc avec la fiscalité et les charges francaises), à 35h/semaine, et dont on ne sait rien du diplôme avec une employée luxembourgeoise, qui a un bac+5 et qui travaille 40h/semaine, c'est hors de propos.
Je connais des gens au RSA qui aimeraient bien gagner autant que des votre nièce, donc votre nièce n'a pas à se plaindre de sa condition c'est ça ?
Bref, entièrement d'accord avec Exilor.
Le marché est florissant au Luxembourg, et même s'il y a de la concurrence, les opportunités ne manquent pas dans la communication, et il y a plus d'offres que de demandes dans un tas de secteur. Cela dit c'est une junior et elle va vite se rendre compte qu'elle a un package au dessous de la moyenne ... Mais comme le dit exilor, cela a tendance à faire baisser le package moyen pour les juniors. Je pense par contre que pour les séniors, ils savent très bien comment se placer par rapport au marché et se rattrapent ensuite.

hermione57100
32 messages
Il y'a 4 semaines

Bonjour,
Oui, le smic qualifié pour un bac+5 est dérisoire et l'on peut prétendre que ceux qui l'acceptent tirent les salaires vers le bas.  Cependant, il faut tenir compte du secteur - tout ce qui est "glamour" : communications, marketing, mode, médias est très concurrentiel et les postulants aux stages mal - voire pas - rémunérés font foule.  Par contre, dans le secrétariat, les employers peinent à recruter même des bac+2 à ce prix-là - il suffit de visiter le site de pôle emploi pour vérifier cela.
 

Ir DOAL
2 messages
Il y'a 4 semaines

Laura, je suis désolée, mais tu n'avais pas cherché bon poste pour tes compétences. 
Je ne suis pas francophone, ni germanophone, ni anglophone, avec 2  Mastersj et quoi ? J'ai refusé le travail à salaire minimum au Luxembourg même après 50 Interview. Je ne regrette pas. Certes, maintenant  je fait les heures de malades et la route, ça n'aide pas....
Mais, je vais travailler comme ça encore +-10-15 ans
Mes gosses profitent ( ils font aussi le gardin et +, si infinité)
Ce que je veux dire, ce n'est pas après 3 interview que tu peux trouver une job correct au Lux. 
Bonne chance