icon recherche
Emploi

Le forum transfrontalier de l’IT revient avec une centaine d’emplois à saisir

Premier des deux évènements annuels sur ce thème, le salon transfrontalier de l’informatique se tiendra à Thionville le 21 mai à la salle du Casino.

Publié par Romain S. le 17/05/2019 | Mis à jour le 16/05/2019 | 2.956 vues
comments1 commentaire

Une vingtaine d'entreprises seront présentes au premier salon transfrontalier de l'informatique de 2019, le 21 mai à Thionville.

Succès et nécessité obligent, il est devenu un marronnier. Le salon transfrontalier de l’informatique du Pôle emploi Hayange se tient deux fois par an. Le premier de 2019 est programmé le 21 mai, à la salle du Casino à Thionville.

« La problématique n’a pas changé, les pénuries sont toujours identiques, explique Ralph Guebert, conseiller à l’agence hayangeoise. Pour l’occasion, nous avons informé tous les demandeurs d’emploi du Grand Est, de Reims jusqu’à Mulhouse, ayant un profil adéquat. Cela représente plus de 5.000 personnes. »

Lire : La grille des salaires dans l’IT au Luxembourg

21 sociétés participantes

21 entités feront le déplacement, soit quatre de plus que lors du précédent évènement, au début de mois de décembre.

Pour la toute première fois, la Maison du Luxembourg, basée à Thionville, sera de la partie. De même que le CNAM, un organisme proposant des formations dans l’informatique. « Ils ont une offre de formation très intéressante. Nous avons jugé bon de les convier, de sorte à ce que les demandeurs et les employeurs puissent être mis en relation via cet intermédiaire. »

Lire : Gaspard, business analyst : « Je suis un privilégié »

Au total, ce sont près d’une centaine de postes, aussi variés que possible, que les recruteurs chercheront à combler.

La gamme d’emplois est large : help desk, ingénieur informatique, développeur, programmeur, gestionnaire réseau, consultant, administrateur réseau, métiers liés à la business intelligence, à la cyber sécurité…

« Inédit également, il y a des offres ce câbleurs », ajoute celui qui est aux manettes du forum.

Le format ne change pas. Les entrées sont libres, ouvertes aux novices comme aux expérimentés, et les candidats pourront échanger directement avec les représentants des sociétés.

Informations pratiques

Le mardi 21 mai 2019
Salle du Casino à Thionville
De 9h à 12h et de 13h30 à 16h30
Entrée libre (avec CV)

Les entreprises et organismes de formation présents : AbaKUS, Innov’ICTion, Umanis, Avicene, Telindus, Gfi, Simac Pro, RIME-IT, Metrum, Sopra Steria, Consort NT, CTG, Securex, Getronics, Global It Techonologies, Shar’On, KPMG, Luxembourg Online, RH Lab, CNAM, Maison du Luxembourg

Ailleurs sur le web

titipsi
175 messages
Il y'a 3 mois

Il y a bcp de sociétés de service dans votre liste. Si cela peu intéressé les jeunes en quête d'expériences, pour les plus anciens ce n'est pas l'idéal. Il n'est pas certain que la majorité des "IT men" ayant de l'expérience s'y retrouvent. En effet, le package salarial dépend de la politique de l'entreprise et, s'il y a, de l'une des conventions collectives les moins attrayantes avec l'Horeca.
De plus, la plupart du temps, rien n'est négociable, c'est à prendre ou à laisser, il n'y a aucune exception. Autrement dit, le directeur amasse des bénéfices au détriment des salariés (consultants) corvéables à merci et qui n'ont pas beaucoup de possibilités d'avancement.
Dans les sociétés de service, en général le manager qui gère ses consultants s'octroye la part du lion en terme de bénéfice brut et ne fait aucune concession, et s'il essaye, elles sont généralement contrées par le HR qui applique strictement les règles de l'entreprises.
En revanche, comme interne dans le secteur banque/assurance par exemple ou pharmacologique, chacun peut faire valoir ses diplômes, certifications et son expérience pour obtenir quelques centaines d'euros de plus. Et la convention collective est intéressante avec des 13 et 14e mois, prime, ancienneté, etc, des avantages que les sociétés de service ignorent superbement sous prétexte que leurs charges sont lourdes.
Au final, pour des postes non magagériaux, à travail et âge à peu près égaux la différence brute peut atteindre 10 à 20% en faveur des banques/assurances. Autant savoir avant de signer dans une société de service.