Jouer (et gagner) à la Loterie nationale: c’est sans risque sur vos impôts
logo site
icon recherche
Fiscalité

Jouer (et gagner) à la Loterie nationale: c’est sans risque sur vos impôts

Il n’y a pas qu’au Luxembourg que les gains du loto sont dispensés de fiscalité. En France et en Belgique aussi, mais ce n'est toutefois pas partout pareil en Europe.

Publié par Patrick Jacquemot le 18/11/2022 Mis à jour le 21/11/2022

35 millions d’euros. A ce jour, au Luxembourg c’est la somme la plus importante versée à un joueur ayant coché tous les bons numéros sur sa grille de loto. Un gain qui, comme les plus petits profits, n’a subi aucun prélèvement fiscal. Bingo !

Ainsi, comme le confirme Xavier Feller : « La totalité des gains distribués par la Loterie Nationale luxembourgeoise sont exemptés d’impôts » Un directeur de la communication de la Loterie qui sait que cette information a autant d’importance que de rappeler que, l’an passé, les différents gagnants se sont partagés 72 millions d’euros. Soit 19% de plus qu’en 2020

Et si les particuliers ne doivent rien au fisc luxembourgeois, il en est de même pour la Loterie nationale. Chapeautée par l’Oeuvre nationale de Secours Grande-Duchesse Charlotte, établissement public, elle reste exempte de tout impôt et taxessauf TVA et des taxes rémunératoires »).

Ce n’est d’ailleurs pas pour autant qu’elle remplit des coffres et des livrets grâce à l’argent misé et non-retourné au titre des gains. « En effet, l’intégralité des bénéfices est redistribué au profit de l’Oeuvre, qui reverse les sommes au profit de bonnes causes ».


Ainsi, l’an dernier, cette redistribution a porté sur 28 millions d’euros. « De quoi faire de l’œuvre, l’organisation philanthropique la plus importante du pays ».

En France, Allemagne et Belgique, c’est le même traitement de faveur qui attend les gagnants des différents jeux des loteries officielles de chaque pays.

Par contre, les Etats italiens ou portugais se montrent moins généreux. Quiconque empoche un gros lot de la part de la SuperEnaLotto à Rome ou de la Lotaria Classica à Lisbonne se verra taxer à hauteur de 20% de la somme remportée.

Idem en Espagnedès 2.500 euros empochés, le joueur doit se soumettre à l’impôt. Là aussi un taux de 20% s’applique sur la cagnotte, et cela avant même que le gain ne soit déposé à la banque.

Le fisc de Pologne, Slovénie et Croatie arrondit, lui aussi, les comptes publics en effectuant une ponction sur la prime accordée aux plus chanceux des citoyens.

Suivez-nous sur Instagram

Ailleurs sur le web