Les crédits d’impôts au Luxembourg
logo site
icon recherche
Fiscalité

Les crédits d’impôts au Luxembourg

De quoi parle-t-on quand on évoque le crédit d'impôt au Luxembourg ? Explications avec la Chambre des Salariés - CSL. 

Publié par Edouard Trèfle le 19/11/2021 | 6.341 vues

Crédit d'impôt
crédit d'impôts au Luxembourg

Le nouveau site internet de la CSL est une véritable mine d’informations pour les résidents et les frontaliers.

Récemment relooké pour une meilleure visibilité et efficience, il permet à un salarié de trouver tous les documents légaux dans des domaines variés. Vous ne savez pas comment quand et comment signer votre contrat au Luxembourg ? Vous ne savez pas non plus quels sont les papiers à demander lors d’un départ à la retraite ? Vous recherchez des éléments concernant votre déclaration d’impôt ? Inévitablement, vous trouverez la réponse sur le site de la CSL.

Et si on abordait le sujet du crédit d’impôt au Luxembourg ? Que faut-il savoir ? Les crédits d’impôt salariés (CIS) et pensionnés (CIP) sont inscrits d’office par l’Administration des contributions directes sur la fiche de retenue d’impôt du salarié. Le Crédit d’impôt monoparental (CIM) est appliqué sur demande et sous conditions.

Les crédits d’impôts : explications

Jusqu’en 2016, chaque salarié/retraité se voyait crédité automatiquement d’une somme de 300 euros par an au titre du crédit d’impôt pour salarié ou pensionné.

À partir de 2017, ce crédit d’impôt a été conditionné au revenu et rendu dégressif (CIS 2017). Ce crédit d’impôt salarié qui vous est dû, le cas échéant, vient donc réduire votre cote d’impôt.

Le montant maximal à ce titre est de 696 euros à partir de 2021 (600 euros en 2020) pour un salaire brut compris entre 11.266 et 40.000 euros.

Lire L’emploi d’un salarié à domicile vous donne droit à un crédit d’impôt

Le crédit d’impôt monoparental

Le crédit d’impôt monoparental, octroyé sur demande, s’élève, le cas échéant pour les contribuables en classe 1a, à un maximum de 1.500 euros pour un revenu imposable ajusté inférieur à 35.000 euros. Il est progressivement réduit jusqu’à 750 euros pour un revenu de 105.000 euros. Celui-ci est également proportionnel à la période d’assujettissement au cours de l’année d’imposition (CIS 2017).

À partir de l’année d’imposition 2019, en soutien aux contribuables en possession d’une fiche d’impôt et percevant un revenu d’une occupation salariée imposable au Luxembourg se situant dans les eaux du salaire minimum, un crédit d’impôt (CISSM – Crédit d’impôt salaire social minimum) mensuel imputable par le biais de la retenue à la source sur les traitements et salaires a été introduit.

Ce crédit d’impôt s’élève à 70 euros par mois (au plus 840 euros/an) si le salaire brut mensuel pour un mois entier à temps plein varie de 1.500 à 2.500 euros. Si ce salaire est compris entre 2.500 et 3.000 euros, le CISSM s’élève à 70 / 500 x (3.000 – salaire brut mensuel) euros par mois.

Si vous ne travaillez pas à temps plein

Dans le cas où le salarié n’a pas travaillé le mois entier et à temps plein, son CISSM est proratisé en fonction d’un salaire brut mensuel fictif que le salarié aurait réalisé s’il avait été, aux mêmes conditions de rémunération, occupé le mois entier et à temps plein, ainsi que du nombre d’heures effectivement prestées.

Le crédit d’impôt n’est pas dû si le salaire brut (fictif) est inférieur aux seuil et plafond prédéfinis.

 

La Chambre des salariés, une institution qui agit dans l’intérêt des salariés et des retraités.

La CSL édite régulièrement des brochures et des newsletters électroniques qui expliquent les droits des salariés. Vous pouvez consulter gratuitement le site www.csl.lu où vous trouverez une rubrique ” vos droits” détaillée et expliquée simplement sur vos droits. Pour être informés des actualités et des conférences-débats,  abonnez-vous à la Newsletter de la CSL.

Publi rédactionnel réalisé par

Retrouvez les autres articles de la CSL dans la rubrique “Le droit des salariés“.

 

 

Ailleurs sur le web