Luxembourg-Ville laisse place aux cyclistes
logo site
icon recherche
Mobilité

Luxembourg-Ville laisse place aux cyclistes

La capitale du Luxembourg souhaite améliorer la circulation des vélos dans ses rues mais le trafic des voitures s'en trouve modifié par endroit. Quelles sont ces modifications ?

Publié par Pauline Dechanet le 04/04/2022 | 1.436 vues

Luxembourg-ville a souhaité s’améliorer en terme de mobilité douce, la capitale tend à transformer sa circulation et accorder davantage de place aux cyclistes dans ses rues. Dans certaines rues de la capitales, les vélos deviendront prioritaires.

Rues cyclables et nouvelles intersections

Depuis mars 2021, de nouvelles rues réservées aux cyclistes ont vu le jour dans la capitale. La ville affirme dans un communiqué de presse qu’elle a très vite remarqué une forte augmentation de cyclistes sur ces nouveaux tronçons, que ce soit en pleine semaine ou bien le week-end.

Les rues cyclables sont des rues dédiées aux cyclistes sur le territoire de la Ville de Luxembourg et ont pour objectif principal de créer des liaisons fluides et surtout sécurisées entre les grands axes et les infrastructures cyclables déjà existantes.

L’objectif est donc d’optimiser des itinéraires existants qui sont déjà souvent fréquentés par les cyclistes, et sur lesquels les flux et l’interaction avec le trafic motorisé sont déjà très semblables à ceux d’une rue cyclable. Pour continuer sur cette lancée, la ville a décidé de rajouter sept nouvelles rues à la liste des “rues cyclables” le 22 mars 2022.

Voici la liste des rues aménagées dans Luxembourg-Ville en tant que “rue cyclable” :

  • rues de Bragance
  • rue Laurent Menager
  • rue de Pulvermühl
  • rue des Tréviresrue Irmine – rue J.-B. Gellé – rue F. D’Huart – rue Edouard Grenier, ces rues faisant déjà partie de l’itinéraire cyclable n° 5 (Ban de Gasperich ó Ville Haute) qui traverse le quartier de Bonnevoie et relie Howald et Bonnevoie au quartier de la Gare
  • desserte de la rue du Laboratoire, déjà fortement utilisée comme itinéraire cyclable
  • rue d’Orangerue des Dahlias, prolongeant la rue cyclable existante de la rue de Bragance en direction de Belair et raccordant entre eux les itinéraires cyclables n° 9 (Merl ó Ville Haute), n° 10 (Belair ó Ville Haute) et n° 13 (Belair ó Gare)
  • val Ste Croix, reliant la place de l’Étoile, pôle d’échange majeur de la capitale, avec la piste cyclable nationale PC1, débutant à la rue des Aubépines, et instaurant un axe alternatif à la route d’Arlon pour les cyclistes et une liaison cycliste avec la commune limitrophe de Strassen
  • rue Godchaux, sur le tronçon entre la rue Auguste Charles / rue de Hamm et la Gantebeensmillen, prolongeant la rue cyclable existante de la rue de Pulvermühl
  • rue de la Vallée, reliant les itinéraires cyclables de la route d’Esch avec la vallée de la Pétrusse
  • rue Sosthène Weis, prolongeant la rue cyclable existante à la rue Laurent Menager et faisant déjà partie de la piste cyclable nationale n°1 traversant le Pfaffenthal et reliant les quartiers Eich et Pfaffenthal aux quartiers Clausen et Grund.

30 km/h pour les voitures en zone piétonne

Ainsi, les rues cyclables permettent à la Ville de continuer à renforcer progressivement le réseau cyclable, et ainsi de sécuriser et promouvoir la circulation de la mobilité douce. La vitesse maximale autorisée pour les véhicules motorisés dans une rue cyclable est de 30 km/h. De plus, les véhicules motorisés ne sont pas autorisés à dépasser un autre véhicule ou un cycliste, de mettre en danger ou gêner les autres usagers de la route et ont l’obligation de s’arrêter en cas de besoin.

Par ailleurs, les déplacements des conducteurs de véhicules dans une telle rue doivent se faire en empruntant le trajet le plus court. Le stationnement est interdit sauf aux endroits signalés ou marqués comme tels. Bien évidemment, des panneaux ainsi que des marquages au sol indiquent le début et la fin de chaque zone « rue cyclable ».

Contresens cyclables

Les cyclistes peuvent se déplacer à contresens dans les zones limitées à 30 km/h, uniquement si celles-ci sont réglementées et signalisées comme telles par un panneau additionnel : « excepté cycles » à l’entrée de la rue à sens unique.

Cependant  une mesure sera mise en œuvre au deuxième semestre 2022 pour permettre aux cyclistes de circuler sur un rehaussement de la chaussée. De l’autre côté de la ville, le boulevard de la Pétrusse expérimente également quelques transformations. Il sera mis en place, un contresens cyclable en site propre sur une longueur de 350 m entre la rue Michel-Welter et la place de Metz.

Lire Un nouveau P+R de 80 places pour limiter la circulation à Luxembourg-ville

Passage pour piétons et cyclistes

Aux passages pour piétons et cyclistes signalés, les piétons et les cyclistes ont en effet la priorité par rapport aux automobilistes. À ces passages, les cyclistes traversent la chaussée sur la partie cycliste (la bande rouge) sans avoir à descendre du vélo. Ils doivent cependant traverser avec prudence et en respectant les feux prévus à cet effet.

Feux-vélo

Le feux-vélo est un feu orange joint aux feux des automobilistes, clignotant et dédié exclusivement aux cyclistes.

De ce fait, les usagers sont autorisés à continuer leur chemin dans la direction de la flèche indiquée, même si la signalisation lumineuse au trafic motorisé est rouge. Les cyclistes sont cependant obligés de circuler avec prudence et de céder la priorité aux autres usagers qui se trouvent sur leur trajectoire.

Les feux vélos sont mises en place aux intersections suivantes :

  • avenue du X Septembre, boulevard de Verdun
  • boulevard F.D. Roosevelt , rue Philippe II
  • avenue Marie-Thérèse
  • boulevard F.D. Roosevelt (rue de l’ancien Athénée)
  • avenue Monterey, boulevard Grande-Duchesse Charlotte
  • rue du Laboratoire
  • boulevard Joseph II, au niveau du croisement formé par l’allée Marconi et la place Winston Churchill
  • croisement formé par la route d’Esch et la rue Marie-Adélaide
  • croisement formé par le Bisserweg et la rue Munster
  • croisement formé par la rue de Bonnevoie et la rue des Gaulois
  • croisement formé par la rue d’Alsace et la rue Wenceslas 1er
  • croisement formé par la rue de l’ancien Athénée et le boulevard F.D. Roosevelt.

Lire Un collectif dénonce un manque général de sécurité pour les piétons dans la capitale

Les vélos en libre-service

En plus du développement des aménagements urbains en faveur de la mobilité douce, la Ville de Luxembourg met en avant le déploiement de son service « vel’OH ». Ce système de cycles en libre-service a vu le jour en 2008, la ville de Luxembourg compte désormais 116 stations avec 1 010 vélos dont 88 sur le territoire de la capitale mais également 28 réparties dans les six communes périphériques reliées au vel’OH souligne la Ville.

Sources : www.vdl.lu

Lire : Fermeture du Rangwee-Howald. Déviations jusque décembre 2022

Retrouvez-nous sur

Ailleurs sur le web