icon recherche
Mobilité

Transports gratuits : le principal syndicat grince des dents

Le 1er mars 2020, le Gouvernement a instauré la gratuité des transports publics dans le Grand Duché. Forcément, chez les syndicats luxembourgeois, ca ne passe pas. 

Publié par Chrystelle Thévenot le 28/11/2019 | 1.597 vues
comments9 commentaires

Syprolux réunit plusieurs entreprises de transports et opérateurs.

A la Fédération chrétienne du personnel des transports – Syprolux – Mylène Bianchi, présidente de ce syndicat des cheminots, monte le ton. La gratuité des transports « Ce n’était franchement pas le moment » selon elle.

Cette annonce rapide, sans concertation avec les principaux transporteurs et opérateurs, ça ne passe pas. En cause : les nombreux chantiers d’aménagements et rénovation des infrastructures (trains et routes) qui ne facilitent pas la circulation : « Ce n’est déjà pas simple de faire voyager nos usagers en offrant un cadre sécuritaire » assène-t-elle.

Par conséquent, offrir : « une prestation de plus dans un environnement en construction. Ca reste compliqué pour les transports ». Elle avance aussi l’argument du billet de la première classe proposant une prestation de qualité pour entre autres les hommes d’affaires. Quelle différence donc entre la première et la seconde classe si les transports sont gratuits ? : « Tout le monde sera logé à la même enseigne. Je dois vous avouer que c’est le flou le plus complet sur cette question. »

Guichetiers et contrôleurs en péril

Mais ce n’est pas la seule raison à cette révolte, la gratuité des transports : « mettra en péril toute une profession, surenchérit Mylène Bianchi, les profils de guichetiers ou de contrôleurs, par exemple, vont sûrement disparaître parce qu’il n’y aura plus de contrôles de billets dans les transports » Elle avoue sans ambages que le syndicat n’a pas attendu cette décision gouvernementale pour remettre sur la table, la formation du personnel : « Mais trop, c’est trop » s’indigne-t-elle. Si en France, la grève des cheminots est un moyen d’exprimer une colère, « Au Luxembourg, ce n’est pas dans la mentalité. On préfère le dialogue et l’échange. C’est plus constructif » précise Mylène Bianchi. Mais, elle assure tout de même « qu’il ne faudrait pas pousser le bouchon trop loin ».

Gratuité mais pas à n’importe quel prix

Le “tout gratuit” reste la principale revendication de la Fédération chrétienne du personnel des transports : « On aurait bien aimé être consulté, répète la présidente, on dit souvent que ce qui ne coûte rien, ne vaut rien. » Elle attend donc dans les prochains jours, une concertation avec sa direction pour revoir ce projet : « qui concerne l’ensemble d’un pays. On aimerait bien une phase de test avant de mettre en application cette décision. On pourrait ainsi faire une évaluation des difficultés rencontrées. »

Mais visiblement, ce n’est pas l’intention du Gouvernement luxembourgeois. La gratuité, oui. Mais pas à n’importe quel prix !

Lire TER : les réductions sur les abonnements prévues pour décembre

Ailleurs sur le web

roudeleiw
482 messages
Il y'a 2 semaines

Cette syndicaliste ferait bien de se renseigner, d'une part la première classe ne disparaitra pas (mais le prix sera fortement augmenté pour ceux qui bénéficiait aujourd'hui de m-pass, c'est un autre sujet), ce qui permettra donc aux "hommes d’affaires" (c'est vrai qu'on en croise des tonnes dans les transports en commun) de ne pas se mélanger à la populasse (prendre un taxi leur aurait également permis de se protéger). D'autre part, les contrôleurs ne disparaitrons pas, en tant que syndicaliste elle devrait savoir que la fonction de contrôleur ne se limite pas au contrôle des billets: contrôle des premières classes maintenues, conseils et information aux voyageur, surveillance des trains, surveillance du bon embarquement des voyageurs, gestion des incidents...

robertdelongwy
182 messages
Il y'a 2 semaines

Les Cassos de la SNCF remettent ça..
J'espere qu'ils ne votn pas se coucher sur les rails à la frontière comme la fois dernière pour empecher les trains CFL de passer de Longwy à Rodange!
SNCF: Sur Neuf Cinq Fainéants
 

Jessejames57
50 messages
Il y'a 2 semaines

Posté par: roudeleiw Cette syndicaliste ferait bien de se renseigner, d'une part la première classe ne disparaitra pas (mais le prix sera fortement augmenté pour ceux qui bénéficiait aujourd'hui de m-pass, c'est un autre sujet), ce qui permettra donc aux "hommes d’affaires" (c'est vrai qu'on en croise des tonnes dans les transports en commun) de ne pas se mélanger à la populasse (prendre un taxi leur aurait également permis de se protéger). D'autre part, les contrôleurs ne disparaitrons pas, en tant que syndicaliste elle devrait savoir que la fonction de contrôleur ne se limite pas au contrôle des billets: contrôle des premières classes maintenues, conseils et information aux voyageur, surveillance des trains, surveillance du bon embarquement des voyageurs, gestion des incidents...
 

L'EAS existe et est déjà fonctionnel dans certaines régions en France comme midi Pyrénées notamment avec les conséquences attendues, plus de contrôleurs dans les trains... Elle est plutôt bien renseignée je trouve. Pour ce qui est de la première, elle est maintenue oui, pour combien de temps ???  Les syndicats sont bêtes c'est bien connus, mais ne jamais anticiper tous les scénarios possibles revient à bâtir sa maison sur du sable. 

loupblanc
Thionville | France | 2376 messages
Il y'a 2 semaines

C'est une hérésie la gratuité des transports ! Pourquoi ne pas mettre en place une carte annuelle cela aurait au moins l'avantage de "responsabiliser" les usagers ! 😇🐺

chris tophe
16 messages
Il y'a 2 semaines

Ce n'est pas qu'une question de responsabilisation. La "gratuité" n'est que factice puisque ça signifie forcément plus d'impôt à payer pour quelqu'un ou plus de taxes indirectes. Ca impacte donc des gens qui n'utilisent jamais les transports en commun alors qu'ils n'en ont pas besoin. On maintient donc un réseau déconnecté de son usage ou utilité réelle. Ca revient à la longue a du gaspillage d'argent public.
De plus, en cas d'investissements nécessaires pour par exemple l'achat de matériel ou la construction de nouvelles lignes ce sont des ressources en moins et qu'il faudra donc trouver. Du fait de l'inflation ou de l'augmentation de la masse salariale, il y a naturellement besoin de plus de ressources tous les ans. Ce que craignent les syndicats est donc très certainement un gel de leur salaire..

roudeleiw
482 messages
Il y'a 2 semaines

Je ne vois pas pourquoi les routes et autoroutes devraient être fiancées par l'argent public et pas les transports en commun.

loupblanc
Thionville | France | 2376 messages
Il y'a 2 semaines

Posté par: roudeleiw Je ne vois pas pourquoi les routes et autoroutes devraient être fiancées par l'argent public et pas les transports en commun.
 

et pacsées???

chris tophe
16 messages
Il y'a 2 semaines

@roudeleiw: une route est utilisée par tout le monde: piéton, vélo, voiture, bus, car...alors qu'un train par une minorité de personnes. Il n'y a pas d'économie ou de vie sans route. A l'inverse on peut se passer du train qui est un moyen de locomotion de masse. 
Bien que ça ne se fasse pas de façon formelle, il est tout à fait possible de privatiser une route. C'est un peu le cas quand une municipalité délégue entièrement la gestion du stationnement à des entreprises privées ou en France avec les autoroutes. Mais tout ceci est un autre débat qui n'a rien à voir avec le sujet.