Et si vous rejoigniez la réserve sanitaire du Luxembourg ?
logo site
icon recherche
Santé

Et si vous rejoigniez la réserve sanitaire du Luxembourg ?

Recherchant en permanence des volontaires, la recherche sanitaire nationale lance un appel au grand public pour rejoindre ses rangs. Les étudiants, salariés et retraités sont concernés, même sans lien avec le secteur de la santé.

Publié par Aymeric Henniaux le 12/09/2022 | 1.123 vues

Le gouvernement lance un appel au grand public pour rejoindre la réserve sanitaire.
Les structures de santé, de soins et celles accueillant les personnes âgées sont concernées par l'appel du gouvernement.

Créée après l’apparition du Covid-19, la réserve sanitaire du Luxembourg a besoin de nouveaux « bras ». L’appel, qui émane conjointement du ministère de la Santé et de celui de la Famille, de l’Intégration et à la Grande Région, vise avant tout à « permettre aux personnels de santé de se recentrer sur leur métier de cœur ».

Ces derniers, qui avaient rejoint en nombre la réserve au cours des deux dernières années et notamment lors de la première vague au printemps 2020, étaient jusqu’à présent largement mobilisés dans la lutte contre le coronavirus. Le ralentissement de la pandémie leur permet de reprendre progressivement leurs activités « traditionnelles ».

L’appel au grand public

Étant donné la diversité des missions nécessitant l’intervention des volontaires de la réserve sanitaire nationale, le gouvernement, à travers ses deux ministères, a fait le choix de lancer son appel au grand public.

Ainsi, deux seuls critères sont exigés pour pouvoir rejoindre la réserve, que l’on soit résident ou non : « Disposer d’un numéro d’identification / de matricule à 13 chiffres et souhaiter amener son support ». Les salariés, mais aussi les étudiants et les retraités, ont d’ores et déjà la possibilité de s’inscrire et ce, même s’ils n’appartiennent pas au personnel de santé.

L’inscription est possible directement en ligne, via les sites govjobs.lu et guichet.lu, sans besoin d’authentification par produit LuxTrust ou par une carte d’identité électronique. Sans aucune obligation, elle laisse une complète liberté aux volontaires qui pourront « décider au cas par cas et selon leurs disponibilités s’ils acceptent la mission proposée, qui pourra donner lieu à un contrat ou une convention », détaille les deux ministères.

Lire Au Luxembourg, le don du sang est dans le rouge

Comment ça marche ?

Concrètement, la personne intéressée va avoir le choix entre sept groupes différents au moment de son inscription.

Si elle fait déjà partie du personnel de santé, elle pourra se déclarer dans l’un des groupes suivants : Professions de santé réglementées, Professions médicales, Médecins en voie de spécialisation (MEVF) et étudiants en médecine (4e, 5e et 6e années d’études), Pharmaciens, Psychothérapeutes, Personnel d’encadrement du secteur « personnes âgées ». Si le ou la volontaire n’appartient pas au monde de la santé, il suffira de demander à rejoindre le groupe « Autres personnes » au moment de l’inscription.

Une fois inscrits, les volontaires pourront être affectés dans des entités externes (établissements hospitaliers, réseaux d’aides et de soins à domicile, structures d’hébergement pour personnes âgées et personnes en situation de handicap, laboratoires…

Ils pourront également être envoyés dans des entités internes : centres de vaccination, de prélèvement, de consultation Covid-19, de réfugiés, équipes mobiles (comme l’Impfbus), mais aussi en contact tracing ou sur une plateforme de type hotline.

Rappelons que les professionnels des secteurs de la santé et des soins sont évidemment toujours les bienvenus pour rejoindre la réserve sanitaire !

Lire Vos prises de sang au Luxembourg

Lire Se faire soigner au Luxembourg

Retrouvez-nous sur Instagram :

Ailleurs sur le web