Les frontaliers français pourront télétravailler jusqu’en mars 2022
logo site
icon recherche
Emploi

Les frontaliers français pourront télétravailler jusqu’en mars 2022

Après la Belgique et l'Allemagne, le télétravail pour les 110 000 frontaliers français, est prolongé jusqu'en mars voire juin 2022...

Publié par Chrystelle Thevenot le 15/12/2021

Le Luxembourg et la France sont convenus de prolonger l’accord amiable concernant le télétravail des travailleurs transfrontaliers dans le contexte de la lutte contre la propagation de la Covid-19 jusqu’au 31 mars 2022.

L’accord signé le 14 décembre 2021 assure une plus grande prévisibilité pour les travailleurs transfrontaliers et leurs employeurs. Environ 110.000 Français travaillant au Luxembourg sont concernés. C’est la septième fois que l’accord amiable est prolongé.

Lire Télétravail pour les frontaliers belges jusqu’en mars 2022

L’accord prévoit que les jours de travail pendant lesquels l’emploi a été exercé à domicile en raison des mesures prises pour combattre la pandémie, ne seront pas pris en compte dans le calcul des 29 jours pendant lesquels la rémunération des frontaliers reste imposable au Luxembourg.

Afin de continuer à contenir la propagation du virus et d’assurer la sécurité des citoyens, le Luxembourg et la France ont décidé de prolonger cet accord amiable jusqu’au 31 mars 2022. L’ancien accord était valable jusqu’au 31 décembre 2021.

L’accord entre la France et le Luxembourg pour le télétravail prévoit que les dérogations seront automatiquement renouvelées pour une période de trois mois jusqu’au 30 juin 2022, à moins que l’une des parties contractantes ne dénonce l’accord une semaine avant son expiration.

Lire Prolongation du télétravail pour les frontaliers allemands jusqu’en mars 2022

 

Retrouvez-nous sur

Ailleurs sur le web