Le cancer du sein reste le plus meurtrier chez les femmes de 50 à 70 ans au Luxembourg
logo site
icon recherche
Santé

Le cancer du sein reste le plus meurtrier chez les femmes de 50 à 70 ans au Luxembourg

À l’occasion d’Octobre Rose, la mobilisation est grande pour sensibiliser les femmes, et notamment celles ayant dépassé la cinquantaine, sur l’importance du dépistage du cancer du sein. Le Programme Mammographie fête d’ailleurs ses 30 ans en 2022.

Publié par Aymeric Henniaux le 03/10/2022

Octobre Rose a démarré au Luxembourg.
Au Luxembourg, 6 mammographies sur 1 000 confirment la présence d'un cancer du sein. © Ilka NogglerFranz Thomüller/ilkafranz - Fotolia

Il reste, à l’échelle mondiale, la première cause de mortalité par cancer chez les femmes d’après les dernières statistiques de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS). Le cancer du sein, qui représente 16 % des cancers féminins, est aussi le plus fréquent dont souffrent les femmes de 50 à 70 ans au Luxembourg.

6 cas positifs pour 1 000 mammographies

Créé en 1992, le Programme mammographie concerne les femmes âgées de 50 à 72 ans. Pour pouvoir en profiter, ces dernières doivent être résidentes au Luxembourg et affiliées au système de sécurité social du Grand-Duché.

Coordonné par la direction de la Santé nationale, ce programme permet aux résidentes de cette tranche d’âge de recevoir pratiquement tous les deux ans (tous les 23 mois exactement), « une invitation pour procéder à une mammographie dans un des centres de dépistage agréés, situés dans l’un des cinq établissements hospitaliers du Luxembourg », comme l’indique le ministère de la Santé luxembourgeois.

Grâce à ce programme, ce sont près de 1 000 mammographies qui sont réalisées chaque année dans le pays. Sur ces 1 000 examens, 950 présentent des résultats jugés normaux et 50 demanderont des examens complémentaires. Sur ces 50 cas, 44 en moyenne s’avèrent sans danger mais six confirmeront la présence d’un cancer du sein chez les patientes.

Lire Se faire soigner au Luxembourg

Octobre Rose, LE mois pour sensibiliser au dépistage

Devant ces résultats, « il est dès lors primordial de sensibiliser le public au cancer du sein et d’inciter la population à risque à se faire dépister », prévient la ministre de la Santé Paulette Lenert. C’est tout le sens d’Octobre Rose qui rythmera les prochaines semaines d’une vaste campagne de sensibilisation ponctuée de nombreux temps forts.

Des journées de sensibilisation et d’information sont par exemple prévues dans les différents hôpitaux du pays : le 13 octobre au Centre hospitalier du Nord, le 18 à l’hôpital Kirchberg Robert Schuman et au Centre hospitalier du Luxembourg, le 20 octobre à la ZithaKlinik et le 21 du même mois au Centre hospitalier Emile Mayrisch.

En outre, un Facebook live animé par le président de la Société luxembourgeoise de gynécologie et d’obstétrique, le docteur Pit Duschinger, et Fanny Lorin (cheffe de service du Centre de coordination des dépistages organisés des cancers) est programmé ce jeudi 6 octobre à 17 h sur la page Facebook du ministère de la Santé.

Par ailleurs, des distributions de chocolats en forme de sein seront réalisées sur différents marchés du Grand-Duché tout au long du mois afin de poursuivre la sensibilisation. Enfin, d’ores et déjà un kit des supports de communication autour du thème « Ech ginn an d’Mammo. An du ? » incitant les femmes à se dépister est disponible sur le site sante.lu.

Lire En France, fin du remboursement intégral des téléconsultations

Lire Et si vous rejoigniez la réserve sanitaire du Luxembourg ?

Retrouvez-nous sur Instagram :

Ailleurs sur le web