Le Luxembourg cité au procès d’un Hells Angels
logo site
icon recherche
INFO FLASH
Une mini-hausse pour le SP98 jeudi au Luxembourg
Société

Le Luxembourg cité au procès d’un Hells Angels

Jusqu'en 2013, Frank Hanebuth était le meneur du groupe de bikers en Europe. Mais à Majorque, son gang et lui auraient mené de nombreuses opérations illégales avec de possibles complicités financières au Grand-Duché.

Publié par Edouard Trèfle le 23/01/2023

Voilà bientôt dix ans que Frank Hanebuth attend d’être jugé dans les geôles espagnol. Mais, ce lundi à Madrid, le procès de l’ancien chef des Hells Angels en Europe s’ouvre. En plus du biker allemand, 49 complices figurent sur le banc des accusés, compris des Luxembourgeois. Et la justice ne leur reproche pas seulement quelques excès de vitesse…

En effet, du temps qu’ils étaient rassemblés sur l’île de Majorque, ces “Anges” auraient été impliqués dans des actions de crime organisé.

Frank Hanebuth, de nationalité allemande, est jugé avec 49 “collaborateurs internationaux” présumés pour avoir dirigé une section du club de motards sur l’île espagnole de Majorque; bande qui aurait plutôt fait dans la délinquance que la promenade. Ainsi, quatre années durant, avant l’arrestation de leur chef à l’été 2013, ces hommes auraient aussi touché au proxénétisme, qu’à l’acquisition d’armes à feu illégales, à des vols dans des lieux touristiques ou à diverses extorsions.

Le blanchiment vers le Grand-Duché ?

Aujourd’hui, les magistrats réclament 13 ans d’emprisonnement pour Frank Hanebuth, et jusqu’à 24 ans pour certains de ses complices venus du Grand-Duché, de Turquie ou du Royaume-Uni.

Une partie des débats devrait porter sur la destination de l’argent dérobé ou illégalement acquis par ces Hells Angels. C’est là que la piste du Luxembourg, pour le blanchiment d’une partie des sommes, semble devoir être mise en avant.

La bande avait aussi réalisé quelques juteuses opérations immobilières durant ces “grandes heures”. Là encore, dix années d’enquête devraient avoir permis d’y voir plus clair sur la circulation des bénéfices engendrés.

Au moment de l’arrestation d’Hanebuth, la Police grand-ducale avait publié un communiqué pour annoncer avoir participé « activement sur place aux investigations menées par les autorités espagnoles »

Suivez-nous sur Instagram

Ailleurs sur le web