Chez Ryanair, les billets d’avion à moins de 10 euros c’est fini !
logo site
icon recherche
Société

Chez Ryanair, les billets d’avion à moins de 10 euros c’est fini !

Michael O’Leary, l’emblématique dirigeant de la compagnie aérienne irlandaise a annoncé une hausse générale des prix des billets d’avion chez Ryanair. La faute à l’envolée des cours de l’énergie, notamment depuis le début de la guerre en Ukraine.

Publié par Aymeric Henniaux le 11/08/2022 | 1.183 vues

Les prix des billets d'avion en hausse chez Ryanair.
Entre 10 et 50 euros d'augmentation par billet attendu chez Ryanair.

La douce et faste période des billets d’avion aux prix bradés, accessibles dès dix euros et même parfois moins pour voyager en Europe, serait bel et bien derrière nous à en croire le CEO de Ryanair. Dans une récente interview accordée au média britannique BBC Radio 4, Michael O’Leary a averti d’une augmentation inévitable des prix des billets de sa compagnie suite à la flambée des cours pétroliers.

De 10 à 50 euros en plus

Si, il y a déjà une vingtaine d’années, Ryanair, tout comme Easyjet, avaient su révolutionner le marché du transport aérien en cassant littéralement les prix des billets sur certains trajets, force est de constater que la hausse continue des prix des carburants, renforcée par l’invasion de l’Ukraine par la Russie, ont changé la donne.

Avec l’arrivée des compagnies low-cost et leurs prix défiant toute concurrence, le champ des possibles s’était élargi pour bon nombre de personnes au budget plus serré. Les voyages courts, comme des escapades urbaines le temps d’un week-end, avaient notamment explosé.

« Nos promotions vraiment pas chères (…) je pense qu’on ne va pas voir ces tarifs pendant un certain nombre d’années », a ainsi prévenu Michael O’Leary au cours de l’interview. Et le patron de Ryanair d’annoncer dans la foulée une augmentation des tarifs moyens comprise entre 10 et 50 euros par trajet (en fonction de la destination) dans les cinq prochaines années.

Lire Quel budget consacrent les Luxembourgeois à leurs vacances ?

Confiant malgré des prix qui grimpent

Cette hausse significative des prix des billet d’avion, ajoutée aux nombreux suppléments déjà imposés par la compagnie low-cost (20 à 30 euros supplémentaires pour un bagage cabine (pourtant gratuit avant), 30 à 40 euros pour un bagage en soute…) risque fort de refroidir copieusement les voyageurs, eux-mêmes déjà directement touchés par l’inflation.

Pour autant, Michael O’Leary s’est déclaré confiant, persuadé que « les gens continueront à voler fréquemment. Même si je pense qu’ils vont devenir beaucoup plus sensibles aux prix ».

Effectivement, même s’il est probable que les billets d’avion aller-retour chez Ryanair reviennent prochainement à plusieurs centaines d’euros, les prix de ceux-ci devraient cependant toujours demeurer inférieurs à ceux des compagnies traditionnelles.

Lire Bagage endommagé, retardé ou perdu : que faire ?

Depuis le Findel, une quinzaine de destinations concernée

Depuis plusieurs années, Ryanair pose et fait décoller ses avions depuis l’aéroport du Findel à Luxembourg. Au total, huit pays européens sont desservis par la compagnie irlandaise que ce soit quotidiennement ou du moins plusieurs fois par semaine : la France, l’Allemagne, l’Espagne, l’Italie, l’Irlande, Malte, le Royaume-Uni et le Portugal.

Dans un avenir très proche, les destinations de ces pays desservis depuis le Luxembourg devraient donc logiquement voir leurs prix augmenter. Il s’agit de Berlin, Barcelone, Madrid, Palma, Séville, Marseille, Toulouse, Dublin, Bergame, Malte, Faro, Lisbonne, Porto et Londres.

Lire Où les Luxembourgeois passent-ils leurs vacances ?

Retrouvez-nous sur Instagram :

Ailleurs sur le web