La traque du téléphone au volant est déjà lancée
logo site
icon recherche
INFO FLASH
Une mini-baisse pour le SP98 jeudi au Luxembourg
Mobilité

La traque du téléphone au volant est déjà lancée

Au Luxembourg, on suit de près l’évolution des radars capables de détecter les automobilistes distraits par leur mobile. Mais, même sans le renfort de l’électronique, la Police sanctionne déjà.

Publié par Patrick Jacquemot le 01/12/2022

Dangereux, le téléphone sur la route? Les campagnes de prévention routière sont lasses de le répéter. La distraction que constitue l’emploi de son mobile est ainsi source d’accidents. Que ce soit d’ailleurs parce qu’un automobiliste, un piéton ou un cycliste regardait son écran tout en circulant.

L’an passé, la Police grand-ducale a ainsi signalé 11 accidents sérieux dont l’origine était à chercher du côté de ce qui reste une infraction au Code de la route. Faut d’ailleurs sanctionnable d’un avertissement taxé de 145 euros et de la perte de deux points

Le ministère de la Mobilité a ainsi informé qu’en 2021 ces accidents avaient entraîné 17 blessés légers et 3 blessés graves. Sachant que, depuis 2013, 4 décès ont été entraînés après des collisions dont une des causes était l’usage du mobile en roulant, marchant ou pédalant.

Mais pour l’heure, si le Luxembourg continue à s’équiper en radars pour contrôler les vitesses excessives, il n’est pas encore question d’équiper le pays de détecteur de portables au volant.

La technologie existe bien pourtant. Mais le ministre François Bausch rappelle que dans les autres pays où cette surveillance a été mise en place, ce n’était actuellement que pour essai.

Ainsi, en 2023 en Belgique, des caméras intelligentes vont être installées pour surprendre les conducteurs textotant. A priori, le dispositif concernera une commune bruxelloise, deux communes flamandes et deux communes wallonnes.

Suivez-nous sur Instagram

Ailleurs sur le web