Nouveau trou d’air pour l’aéroport de Francfort-Hahn
logo site
icon recherche
Mobilité

Nouveau trou d’air pour l’aéroport de Francfort-Hahn

Le groupe financier qui a décidé de sauver de la faillite l’aéroport low-cost de Rhénanie-Palatinat n’a pas encore versé un euro… De quoi faire les affaires de l'aéroport de Luxembourg ?

Publié par Patrick Jacquemot le 15/11/2022

aéroport
aéroport

Alors que de nombreuses familles réservent actuellement leurs vacances de Noël, il y a fort à parier que cette nouvelle information ne va pas les inciter à choisir Francfort-Hahn comme point de départ. En effet, le sort de l’aéroport allemand semble bien incertain.

Déclaré en faillite voilà un an, le site aéroportuaire a été cédé à Swift Conjoy. Une société spécialisée dans « le redressement d’actifs en difficulté ou peu performants dans toute l’Europe. Qu’il s’agisse d’aéroports, de stations de ski, d’hôtels de luxe ou d’immeubles de grande hauteur multifonctionnels ou d’entreprises ».

Sauf que les autorités allemandes n’ont toujours pas reçu le moindre règlement… Si depuis des mois l’activité aérienne vivote, ce non-paiement n’augure rien de bon pour l’avenir.

La situation est d’autant plus critique que le délai de paiement accordé à Swift Conjoy avait déjà été prolongé… jusqu’à ce mardi 15 novembre. Date à laquelle l’administrateur judiciaire mis en place doit recevoir la totalité du montant du rachat (tenu secret).

Il semble notamment qu’un problème administratif bloque la transaction, plus qu’un manque de fonds. Le transfert du permis d’exploitation de l’aéroport tardant, l’investisseur hésite à ouvrir son porte-monnaie.

En principe, les compagnies aériennes (la plupart low-cost et à destination du Sud de l’Europe) pourraient continuer leur activité malgré ce contretemps. Une nouvelle procédure de vente serait alors relancée.

Report des passagers

Le malheur des uns faisant le bonheur des autres, les aéroports voisins et concurrents devraient profiter de ces turbulences. A commencer par le Findel dont la fréquentation rebondit ces derniers mois.

Ainsi Lux-Airport a déjà vu passer plus de 3 millions de passagers cette année. Soit bien mieux que les chiffres post-covid précédents.

Même effet d’aubaine attendu, dans une moindre mesure côté wallon. Charleroi et Liège pouvant bénéficier d’éventuels reports de voyageurs belges. Même chose en France pour les clients alsaciens et lorrains qui pourraient se rabattre sur Strasbourg ou Lorraine aéroport.

Ce dernier site, non loin de Metz, connaît déjà un léger regain de fréquentation après le retour des vols d’Air Algérie, depuis cet été. L’an passé, un peu plus de 20.000 voyageurs avaient décollé ou atterri sur la piste mosellane.

Suivez-nous sur Instagram

Ailleurs sur le web