Au Findel, les douaniers ouvrent l’œil
logo site
icon recherche
INFO FLASH
Une mini-hausse pour le SP98 jeudi au Luxembourg
Société

Au Findel, les douaniers ouvrent l’œil

« Ouvrez votre bagage, s’il vous plaît ». A l’aéroport de Luxembourg, les millions de passagers doivent se soumettre aux ordres des Douanes. Des contrôles qui peuvent vous coûter cher et... rapporter gros à l’Etat.

Publié par Patrick Jacquemot le 27/11/2022

Des vêtements contrefaits dans ce sac, des armes prohibées dans telle valise : le bilan du travail des Douanes à l’aéroport de Luxembourg relève de l’inventaire à la Prévert. Mais, de décollage en atterrissages, les agents multiplient les saisies auprès de voyageurs pas toujours de bonne foi.

Ainsi, au Findel l’an passé, les agents ne se sont pas contentés de vérifier des passeports ou valider près de 1,4 million d’euros de tax-chèques auprès de passagers se rendant dans des pays tiers. Ils ont aussi mis le nez dans les bagages.

A lire : Un nouvel hôtel atterrit au Findel 

Un jeu du chat et de la souris qui paye. Ainsi, en 2021 par exemple, les douaniers ont mis à l’amende des passagers important plus d’alcool que permis (18 saisies, 852 quittances pour 37.000 euros de recettes pour l’Etat). Même chose pour des surplus de tabac entrant au Grand-Duché avec des touristes de retour de vacances (16 saisies, 534 quittances pour 35.000€).

Malveillance ou méconnaissance de la législation, les douaniers luxembourgeois ont aussi stoppé aux terminaux A et B l’entrée dans le pays de 715 kg de denrées alimentaires non-autorisées à pénétrer dans le pays. 101 découvertes qui ont toutes entraîné la destruction des produits en question.

La surveillance passagers a aussi permis à l’Etat d’encaisser près de 56.000 euros pour 94 cas d’importation d’autres marchandises que tabac ou boissons alcoolisés à régulariser, et 12.000€ supplémentaires d’amendes pour l’importation de biens non-déclarés.

Et si les arrivées et départs des touristes et hommes d’affaires a fait l’objet d’une attention particulière, le fret a lui aussi été contrôlé. Impossible certes de contrôler les 1,125 million de tonnes de marchandises passées par les hangars du Findel, mais 13 842 envois sur des vols cargo et 5 873 colis ont été passés « à la loupe ».

Façon de parler puisque Des vérifications où l’humain autant que les rayons X ou la truffe du chien détecteur ont été sollicités.

C’est ainsi que 38 constats en matière de contrefaçon, dual use (double emploi) et autres ont pu être dressés en 2021. Là encore de quoi entraîner par la suite diverses taxes et amendes qui ont rapporté aux caisses de l’Etat.

 

Suivez-nous sur Instagram

Ailleurs sur le web