Réduction d’impôts : la Chambre des salariés en veut plus !
logo site
icon recherche
Fiscalité

Réduction d’impôts : la Chambre des salariés en veut plus !

Dès le 1er janvier 2024, le nouvel étalonnement des barèmes de l'impôt sur le revenu bénéficiera aux salariés et retraites du Luxembourg. Mais la CSL encourage déjà le gouvernement à aller plus loin en matière de redistribution de pouvoir d'achat.

Publié par Patrick Jacquemot le 11/12/2023 à 06:12
comments3 commentaires

Ministre des Finances est un job ingrat. Et Gilles Roth (CSV) qui vient de prendre ses fonctions s’en est vite rendu compte. À peine à son poste, il avait pourtant tout fait pour s’attirer les bonnes grâces des résidents comme des frontaliers, en annonçant illico la révision des tranches de l’impôt sur le revenu. Un engagement se traduisant financièrement et… rapidement.

Ainsi, au 1er janvier prochain, selon les salaires ou les pensions reçus, les contribuables pouvaient s’attendre à “gagner” de 448 à 2.189 euros de plus cette année. Du fait du rehaussement du plafond des diverses tranches de près de 10% (l’équivalent de quatre index), le fisc luxembourgeois se montrera moins gourmand. Seulement, voilà déjà qu’une critique s’abat sur le projet de loi devant être voté d’ici la fin de l’année.

Ainsi, la Chambre des salariés adresse-t-elle une mention “Peut mieux faire” à la première copie du nouveau ministre. Pas question de cracher dans la soupe (« Cette adaptation prend la bonne direction ») mais l’effort est jugé « encore insuffisant ». Cela même s’il va permettre aux uns et aux autres d’économiser 280 M€ en tout…

Pour la CSL, le rattrapage de l’équivalent de 4 tranches indiciaires effectué sur les barèmes constitue une mesure « partielle ». En effet, depuis la dernière révision fiscale en 2017, huit index ont permis aux salaires et pensions d’augmenter au rythme de l’inflation. Les seuils d’imposition n’étant toutefois pas réévalués, actifs et retraités ont finalement perdu en pouvoir d’achat. Le rattrapage annoncé ne compenserait donc pas entièrement cette perte…

Et quitte à adapter autant le faire à chaque déclenchement de l’index, pointe également la Chambre des salariés.

Dans l’agenda social

Par ailleurs, même si le nouveau gouvernement a promis d’aller vers l’individualisation de l’impôt, l’opportunité était belle de déjà en finir avec la classe 1A tellement décriée pour le poids fiscal qu’elle fait porter sur les familles monoparentales ou les veuf-ve-s. Pourquoi attendre la réforme globale qui ne devrait pas être présentée avant 2026 ?, presse la CSL.

Par ailleurs, le projet de loi actuel n’efface pas l’effort fiscal supérieur reposant sur les revenus moyens par rapport aux revenus supérieurs. Des couches moyennes ponctionnées au prorata plus donc que les hauts salaires. D’ailleurs, ne faudrait-il pas aussi changer les règles pour qu’entreprises ou revenus du capital apportent plus au pot commun de l’impôt luxembourgeois ?

Quitte à suggérer des pistes d’amélioration, la Chambre des salariés invite aussi le Premier ministre luxembourgeois, Luc Frieden, et son équipe à réfléchir à la défiscalisation du salaire minimum. L’an prochain, les 67.000 salariés payés à ce niveau s’acquitteront toujours de 70 euros d’impôt sur le revenu. Une somme qui serait mieux dans leur poche que dans les coffres du fisc, estime la CSL.

Car de la l’avis de la Chambre des salariés, c’est bien la question du renforcement du pouvoir d’achat et la lutte contre la pauvreté qui doivent guider les réflexions du ministre des Finances. Mais pas certain que Gilles Roth et la majorité Chrétiens sociaux-Libéraux suivent les recommandations suggérées.

L’agenda social présenté par CSV et DP compte en effet déjà d’autres axes d’action : absence de nouvel impôt (y compris sur la fortune), révision de l’allocation familiale ou nouveau mode d’application du congé parental ou de maternité, par exemple.

———————————-

La Chambre des salariés, une institution qui agit dans l’intérêt des salariés et des retraités.
Vous pouvez consulter le site www.csl.lu où vous trouverez une rubrique “Vos droits” détaillée.

Pour être informé des actualités et des conférences-débats, abonnez-vous à la Newsletter de la CSL

 

Retrouvez nos actus aussi sur Instagram


Ailleurs sur le web

Commentaire 3 Commentaires

Pour laisser un commentaire veuillez vous connecter ou inscrivez-vous.

17/12/2023 - 20:26
pioneer
pioneer
11 messages

Marre de se faire ponctionner pour le travail, je fais la "pute" pendant 5 mois 1/2 avant de profiter totalement de mon salaire et je ne parle des impots indirects...

12/12/2023 - 13:11
tuggi70
tuggi70
362 messages

Posté par: mouchkas Qu'en est-il du passage de la période transitoire de 3 à 6 ans pour les personnes divorcées, veuves? Mesure phare du programme du parti CSV lors de leur campagne. Y a-t-il possibilité de faire accélérer les choses pour la rendre effective au 1/1/24 en même temps que la révision des tranche d'impôts?l
 

pourquoi un divorcé devrait payer moins d'impots qu'un célibataire? 

11/12/2023 - 19:30
mouchkas
mouchkas
28 messages

Qu'en est-il du passage de la période transitoire de 3 à 6 ans pour les personnes divorcées, veuves? Mesure phare du programme du parti CSV lors de leur campagne. Y a-t-il possibilité de faire accélérer les choses pour la rendre effective au 1/1/24 en même temps que la révision des tranche d'impôts?l