icon recherche
Santé

Et revoilà les tiques

Si petites et pourtant si craintes. Avec la chaleur et l'humidité, revoilà les tiques. Sans céder à la psychose, il convient tout de même de prendre quelques précautions.

Publié par Romain S. le 10/07/2019 | 6.636 vues

La tique des bois se niche dans les feuillages et es arbustes avant de se laisser tomber sur sa cible.

Une centaine de cas suspects de borréliose sont chaque année signalés au Grand-Duché de Luxembourg. Plus communément dénommée « maladie de Lyme », elle est transmise par un petit arthropode sanguinivore : la tique.

Et si les temps estivaux nous poussent, nous autres humains, à nous dénuder, c’est aussi la période que privilégie la bestiole pour se nourrir.

Elle se niche généralement sur les feuillages et les hautes herbes, jusqu’à 1,5 mètre au-dessus du sol, dans les sous-bois, les arbustes en bordure de forêt, se laisse tomber sur leurs « proies » (humaines ou animales) avant de leur pénétrer sous la peau.

La piqûre est indolore puisque ses sécrétions préalable agissent comme un antidouleur.

Porter des vêtements longs et clairs

Être piqué par une tique n’est pas nécessairement dramatique. Tous les spécimens ne portent pas le virus qui contamine l’Homme.

Néanmoins, être infecté peut entraîner quelques complications. Bien que non contagieuse et curable, la maladie de Lyme peut, dans certains cas devenir dangereuse : dans les situations les plus graves, le malade peut développer des troubles neurologiques, articulaires, cutanés, cardiaques…

C’est pourquoi, malgré la chaleur qui pousse à se dévêtir, il demeure important de se prémunir contre cette forme d’acarien.

Lire : Chenilles processionnaires : Guénange lance un traitement expérimental inédit

Les autorités préconisent ainsi de porter des chaussures fermées, des vêtements longs et clairs, de se badigeonner de spray anti-tique, d’examiner régulièrement ses habits et d’éviter autant que faire se peut les zones où celles-ci sont plus susceptibles de se trouver.

Enfin, comme la piqûre est indolore, il convient de bien inspecter son corps après une activité « à risque ».

Surtout, dans la cas de la découverte d’une tique sous sa peau, il est indispensable de la retirer entièrement à l’aide d’une pince à tiques avant de bien désinfecter.

Si des symptômes grippaux et/ou des plaques rouges apparaissent par la suite, une consultation médicale est préconisée.

 

Ailleurs sur le web