icon recherche
Emploi

Chômage des frontaliers : le dossier finalement « bloqué » !

Plusieurs pays, dont le Luxembourg, se sont opposés au texte européen qui prévoyait que le pays d’exercice indemniserait à l’avenir les frontaliers.

Publié par Romain S. le 03/04/2019 | 9.908 vues
comments8 commentaires

Le vote concernant le texte interviendra après les élections. Aucune date n'est fixée pour l'heure.

Une issue semblait avoir été trouvée quant à déterminer l’Etat à qui reviendrait l’indemnisation chômage d’un travailleur frontalier. Un accord informel avait d’ailleurs été trouvé au Parlement européen le 19 mars dernier : l’Etat d’exercice du salarié deviendrait le payeur, et non plus celui de résidence, comme c’est le cas actuellement.

La date de 2021 avait dès lors été avancée comme le dernier délai de mis en œuvre de la nouvelle réglementation au sein des Etats membres. Malgré d’âpres négociations, et même une farouche opposition à cet aggiornamento, il avait été conclu que le Luxembourg bénéficierait d’un délai de cinq ans, compte tenu du changement d’envergure que cela constituerait pour lui.

Avec près de 200.000 frontaliers arrivant chaque jour sur son sol, les estimations projetaient un nombre de chômeurs, inscrits à terme à l’Adem, passant du simple au double.

Lire : Chômage : les frontaliers seront indemnisés par le Luxembourg

Nouveau vote après les élections européennes ?

Mais le 29 mars, patatras. Alors qu’un vote en session plénière sur le sujet aurait dû entériner définitivement le projet de loi à la mi-avril, le Comité des représentants permanents (Coreper), instance européenne en charge de l’examen préalable des dossiers, a suspendu l’avancée des travaux.

« Le dossier est actuellement bloqué, a confirmé un porte-parole du Conseil de l’Europe aux frontaliers.lu. Le 19 mars, les équipes du Parlement et du Conseil européen sont parvenus à négocier un accord, mais celui-ci n’a pas reçu l’agrément des Etats membres. »

Plusieurs pays, en premier desquels le Luxembourg, mais aussi les Pays-Bas, l’Allemagne et la Belgique, ont en effet mis leur veto, empêchant ainsi une majorité de se dégager. Le vote est donc reporté « après les élections européennes. »

Il reviendra à la Roumanie, prochaine présidente du Conseil de l’Union européenne (le turn over est effectué tous les six mois), de décider quelle suite donner à ce sujet.

Ailleurs sur le web

dave36
58 messages
Il y'a 8 mois

Pourquoi cotise t on pour la caisse de chomage si nous ne pouvons pas en bénéficier ?

apaloosaaa
86 messages
Il y'a 8 mois

Posté par: dave36 Pourquoi cotise t on pour la caisse de chomage si nous ne pouvons pas en bénéficier ?
 

On ne cotise pas pour le chômage au Luxembourg où le chômage est financé par l'impôt. Encore un bon exemple de passager clandestin qui permet au luxembourg de se croire le pays le plus performant économiquement...

Nazebrock
43 messages
Il y'a 8 mois

Le souci c'est:
- Si les frontaliers qui cotisent par leurs impots n'ont pas droit a toucher le chomage au Luxembourg, alors il faut que la somme que les frontaliers versent mensuellement a l'Adem via leurs imports soient reversée dans les caisses chomages des pays respectifs.
- Si les frontaliers qui cotisent par leurs impots ont droit à toucher le chomage au Luxembourg, alors il faut s'attendre a ce que les impots augmentent pour l'ensemble des contribuables luxembourgeois (donc frontaliers et résidents). Et cela assez fortement car il faudra embaucher du personnel pour traiter les dossiers en plus de payer le chomage.

Il y'a 8 mois

le luxembourg, l allemagne  et la suisse reversent 3 mois de chomage, c'est à dire rien comme l'indemnisation est non dégressive et longue en France. à la France. Inutile de dire que la facture est salée pour cette derniére. 
Sur le calendrier, le projet a été reporté vendredi. Il faut que l'adem se dote de plus de collabrateurs pour 2026. quant aux travailleurs, il est clair qu'en s'inscrivant à Pole Emploi pour chercher au luxembourg ou ailleurs, c'est quand meme la baraka . Il faut que le vent tourne car le reglement actuel date de 1971! Pointer 18 mois en France pour chercher au Luxembourg, je trouve que ce n'est pas juste!
pour ma part, j'habite en Belgique et travaille en France. Ayant eu l'amére expérience du Forem qui m'a conseillé de devenir assistant administratif avec un diplome de droit, M2 non reconnu en Belgique, je souhaite que l' équité reprenne le dessus dans ce jeu de dupe! Qui va financer une formation pour travailler en France? L agence pour l'emploi du pays pour lequel vous travaillez il me semble, surtout aprés plus de 10 ans d'expérience. 
Quant aux contrôles, c'est un faux probléme. toutes les procédures sont dématérialisées aujourd'hui et il y a les conseillers EURES multilingues  par ailleurs qui peuvent s'occuper des frontaliers!

xenesis
838 messages
Il y'a 8 mois

Je suis pour la mesure car c'est plus juste mais non pour son application telle qu'elle est proposée aujourd'hui il y a encore des sujets qui doivent etre discutés comme par exemple ceux qui ont pris des assurances contre la perte d emploi cela deviendra caduque car l assurance verse si pole emploi ou equuvalent (français) verse quelque chose.
pour que ce soit juste il faudra que le pays du travail finance la meme somme a l.etat de residence que si l allocataire aurait ete resident dans le pays ou se passe le travail. La ca serait le juste retour des choses
 

fredlwiltz
1007 messages
Il y'a 8 mois

Mesure injustifiable, le Luxembourg permet aux pays voisins de ne pas payer des indemnités de chômage à 200,000 personnes c’est déjà une très grosse compensation en sus des emplois indirects créés chez les voisins grâce aux revenus que ces travailleurs exportent chez eux (revenus très largement supérieurs à ce qu’ils auraient dans leur pays si par chance ils y trouvaient un emploi) de la TVA payée dans leur pays (ils ne dépensent quasi rien au Luxembourg en dehors de l’achat du carburant, tabac et boissons car moins chers), des énormes allocations familiales et bourses d’etudes financées par le Luxembourg.

ficanas
Dans le brouillard | 178 messages
Il y'a 7 mois

Posté par: fredlwiltz Mesure injustifiable, le Luxembourg permet aux pays voisins de ne pas payer des indemnités de chômage à 200,000 personnes c’est déjà une très grosse compensation en sus des emplois indirects créés chez les voisins grâce aux revenus que ces travailleurs exportent chez eux (revenus très largement supérieurs à ce qu’ils auraient dans leur pays si par chance ils y trouvaient un emploi) de la TVA payée dans leur pays (ils ne dépensent quasi rien au Luxembourg en dehors de l’achat du carburant, tabac et boissons car moins chers), des énormes allocations familiales et bourses d’etudes financées par le Luxembourg.
 

Comment alimenter son argumentaire en mélangeant des pommes des poires et des scoubidous....

fr0nta
67 messages
Il y'a 7 mois

Posté par: fredlwiltz Mesure injustifiable, le Luxembourg permet aux pays voisins de ne pas payer des indemnités de chômage à 200,000 personnes c’est déjà une très grosse compensation en sus des emplois indirects créés chez les voisins grâce aux revenus que ces travailleurs exportent chez eux (revenus très largement supérieurs à ce qu’ils auraient dans leur pays si par chance ils y trouvaient un emploi) de la TVA payée dans leur pays (ils ne dépensent quasi rien au Luxembourg en dehors de l’achat du carburant, tabac et boissons car moins chers), des énormes allocations familiales et bourses d’etudes financées par le Luxembourg.
 

Et les frontaliers permettent à l'assurance maladie de ne pas être en déficit, d'avoir une main d'oeuvre que l'Uni serait bien incapable de former dans les quantités requises, etc. Et je te rappelle les baffes que le Luxembourg s'est pris dans la 1ere version de financement des bourses d'étude pour discrimination ?