Le télétravail meilleur pour la circulation que pour la consommation
logo site
icon recherche
INFO FLASH
Le diesel fait le yoyo au Luxembourg : baisse prévue ce vendredi
Emploi

Le télétravail meilleur pour la circulation que pour la consommation

Si les salariés du Luxembourg avaient plus recours au télétravail, les routes seraient certes moins bondées mais les commerces et la restauration pourraient en pâtir.

Publié par Patrick Jacquemot le 24/10/2022
comments3 commentaires

La crise Covid a provoqué un incroyable coup d’accélérateur au télétravail. Au Luxembourg, au pic des problèmes sanitaires, plus d’un salarié sur deux a ainsi pu assurer ses missions depuis la maison. Et si maintenant la tendance est lancée, l’impact de cette nouvelle organisation du temps de travail serait loin d’être tout bénéfique.

A tenter de mesurer les conséquences d’un recours prononcé au home-office, le Conseil économique et social du Luxembourg met d’abord en avant l’inévitable diminution des déplacements domicile-travail qu’entraîne cette pratique. Selon le CES, cela pourrait atteindre les 8,7 millions d’allers-retours en moins chaque année.

Par jour ouvrable, cela ferait quelque 40.000 déplacements de moins. De quoi sérieusement désengorger les routes du Grand-Duché et réduire les émissions polluantes du même coup.

Le Conseil économique a basé son calcul, « de façon réaliste », sur la base d’environ 200.000 salariés (résidents et frontaliers) recourant juste au télétravail une fois par semaine.

25€ dans les restaurants, 15€ dans les commerces

Mais le CES agite aussi la sonnette d’alarme concernant les conséquences financières sur certains secteurs de l’économie nationale. A commencer par la restauration et le commerce. En effet, un employé qui reste chez lui est aussi un consommateur qui ne sortira pas pour déjeuner ou faire ses achats.

La fédération de l’hôtellerie-restauration a fait ses comptes. Selon l’HORESCA, la consommation journalière d’un salarié sur son lieu de travail approcherait les 25€ pour la restauration, 15€ dans les commerces à proximité. Un jour de télétravail entraînerait ainsi une perte de 40€ dans les caisses des restaurants et des boutiques luxembourgeoises.

Et la note grimpe vite si l’on fait ce même calcul à l’année. Ainsi, le manque-à-gagner pourrait se chiffrer à quelque 350.000 millions d’euros sur douze mois

Pour la fédération de la restauration, le montant fait trembler. Car derrière cette chute de chiffres d’affaires, l’HORESCA craint que le télétravail n’entraine la perte d’un millier d’emplois dans le secteur mais également la diminution de 7,5 millions d’euros en cotisations sociales, baisse de 5 millions d’euros de TVA perçue. Sans oublier les 3 millions d’euros de retenue d’impôt sur salaires qui ne tomberaient plus dans les caisses de l’Etat.

Suivez-nous sur Instagram

Ailleurs sur le web

iso9002
292 messages
Il y'a 3 mois

Il n'y a pas de perte mais une autre répartition, moins localisée dans les villes. Les teletravailleurs doivent tout de même également consommer et s'alimenter. Simple logique.

Proctolog
363 messages
Il y'a 3 mois

moi c'est bien simple depuis mon retour sur site, c'est bento tous les jours,
et 30 mins pour les repas.
Il n'y a pas de petites économies vu le prix des carburants et l'augmentation des prix dans la restauration et cela compense aussi les 3h de trajet aller/retour pour faire 80 bornes.
 
 
 
 

Il y'a 3 mois

25€ pour la restauration, 15€ dans les commerces à proximité. Un jour de télétravail entraînerait ainsi une perte de 40€ dans les caisses des restaurants
Honnêtement encore un calcul statistique de champion du monde!!!
40 euro par jour x 5 = 200 euros par semaine qui font sur un mois 800 euros!!!!
l'HORESCA pense vraiment que si un frontalier qui gagne soyong genereuy 3200 euros va dépenser un quart de son salaire, en achat et course au Luxembourg !!!!
Encore une aberration de statisticien !!!